Corse-Matin visé par des tirs d'armes à feu

Un homme lit Corse-Matin, à Cargèse en 2007 [Stephan Agostini / AFP/Archives] Un homme lit Corse-Matin, à Cargèse en 2007 [Stephan Agostini / AFP/Archives]

L'agence du quotidien Corse-Matin à Bastia a été la cible de tirs d'armes à feu dans la nuit de dimanche à lundi, qui n'ont pas fait de victime, a-t-on appris auprès du journal et de source proche de l'enquête.

D'après les premiers éléments, la devanture des locaux du quotidien à Bastia a été visée par sept tirs de calibre 9 mm aux alentours de 2H30, a précisé à l'AFP un membre de la rédaction.

Lundi matin, un périmètre de sécurité a été établi autour de l'agence, qui reste pour l'instant fermée aux journalistes, le temps que la police analyse la scène.

Le 26 mai 2011, c'est l'agence d'Ajaccio du journal qui avait été la cible d'un attentat à l'explosif, sans faire de blessé. Un incendie s'était déclaré et avait rapidement été maîtrisé par les sapeurs-pompiers.

En octobre 2001, un attentat à l'explosif avait endommagé dans la nuit les locaux du quotidien à Aléria (Haute-Corse), avec des dégâts importants.

En 1997, c'est la rédaction d'Ajaccio qui avait été visée, provoquant des dégâts moyens. En 1994, les mêmes locaux avaient été la cible d'une charge explosive. Enfin, en 1992, la porte vitrée de la même agence avait volé en éclats en début de soirée, peu après le départ du dernier journaliste.

À suivre aussi

Réseaux sociaux Fake news : Facebook surveillera la presse... mais pas les hommes politiques
«Oui, je vais avoir le droit d’avoir une carte de presse trois mois après la date de mon entrée chez Quartier Général», a expliqué Maxime Nicolle dans sa vidéo.
Médias Le gilet jaune Maxime Nicolle annonce qu’il va obtenir sa carte de presse
buzz Laetitita Casta sublime et entièrement nue en une du magazine Elle

Ailleurs sur le web

Derniers articles