Fin de la gratuité des classes prépa, une "piste" pour le gouvernement

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, le 14 septembre 2012, à Paris [Miguel Medina / AFP] La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, le 14 septembre 2012, à Paris [Miguel Medina / AFP]

Le gouvernement envisage de supprimer la gratuité des classes préparatoires aux grandes écoles, affirme Le Monde dans son édition de mardi, tandis que le ministère de l'Enseignement supérieur évoque une "piste" parmi d'autres, assurant que ce "chantier n'est pas ouvert".

Faire payer des droits d'inscription aux élèves de prépa, au moins aux non boursiers, "c'est une piste à étudier", selon l'entourage de la ministre Geneviève Fioraso, cité par Le Monde.

Le ministère ne dément pas cette citation. "On étudie beaucoup de possibilités tout le temps, mais rien n'a été ouvert, ni arrêté", a rétorqué une porte-parole à l'AFP.

Selon Le Monde, "dans un contexte de surendettement de l'Etat", une telle mesure rapporterait environ 9 millions d'euros si des droits d'inscriptions étaient fixés à 181 euros, comme en licence, ou bien 13 millions d'euros, si les droits étaient alignés sur le master (250 euros).

Le quotidien évoque également de possibles frais d'inscription en STS (section de technicien supérieur) et en BTS.

A la rentrée 2011, 79.000 étudiants étaient inscrits en classes préparatoires. Ces classes, qui relèvent de l'Enseignement supérieur, sont installées dans des lycées.

À suivre aussi

Parcoursup 2019 s'achève samedi soir : après une deuxième année, le bilan de la plateforme reste difficile à établir même si, dans certaines filières, les taux de réussite en première année semblent s'être un peu améliorés.
Education Parcoursup 2019 : un léger mieux dans certaines filières
Education A la rentrée, les trois quarts des élèves mentent en remplissant leur fiche de renseignements
L'école privée Sainte-Clotilde (7e) accueillera ses élèves pour la rentrée ce jeudi 5 septembre.
Notre-Dame de Paris Pollution au plomb : les cinq écoles privées fermées à la rentrée autorisées à rouvrir

Ailleurs sur le web

Derniers articles