Topless de Kate : la justice tranchera mardi

Un homme lit le magazine Closer montrant les seins nus de Kate Middleton, le 14 septembre 2012 [Kenzo Tribouillard / AFP] Un homme lit le magazine Closer montrant les seins nus de Kate Middleton, le 14 septembre 2012 [Kenzo Tribouillard / AFP]

La juridiction des référés de Nanterre, près de Paris, rendra sa décision mardi à 12H00 concernant la requête du prince William et de son épouse Kate qui réclament le blocage de la diffusion des photos de la duchesse seins nus publiées dans le magazine people Closer.

La décision ne sera pas rendue publiquement mais mise à disposition au greffe, a-t-on appris lors de l'audience.

L'avocat du couple princier, Me Aurélien Hamelle, a demandé l'interdiction de tout retirage du magazine, de la cession ou de la vente des clichés pris pendant les vacances du couple en Provence, et de leur publication sur un support numérique.

"Nous ne demandons pas le retrait des kiosques du magazine. Le mal est fait", a-t-il dit.

Ces clichés ont été pris "dans un moment éminemment intime, lors d'une scène de vie de couple, qui n'a rien à faire sur la couverture d'un magazine", a-t-il affirmé.

Il a établi un parallèle entre ces clichés et la "traque funeste" de la princesse Diana, mère de William.

L'avocate de Closer, Me Delphine Pando, a estimé qu'une demande de ne pas republier équivaut "à une demande de retrait". "C'est un peu hypocrite", a-t-elle ajouté, estimant qu'une telle décision ne relevait pas du juge des référés.

Le fond du dossier sera examiné plus tard, le couple princier ayant déposé par ailleurs lundi une plainte pénale contre X au parquet de Nanterre.

Vous aimerez aussi

Twitter Inondations dans l’Aude : une photo d’Edouard Philippe en costume fait polémique
Polémique «Quotidien» : Marlène Schiappa taxe l'émission de Yann Barthès de sexisme
Polémique Kanye West et Donald Trump : la fascinante relation qui met l'Amérique très mal à l'aise

Ailleurs sur le web

Derniers articles