Le climat scolaire majoritairement considéré comme positif

La salle de classe d'une école primaire parisienne [Fred Dufour / AFP/Archives] La salle de classe d'une école primaire parisienne [Fred Dufour / AFP/Archives]

Le climat scolaire est majoritairement considéré en France comme "positif" par les personnels de l'école primaire, mais la perception varie selon le lieu d'affectation et l'ancienneté, selon une enquête réalisée par l'Observatoire international de la violence à l'école, publiée jeudi.

Cette enquête, intitulée "L'école entre bonheur et ras le bol", est l'aboutissement d'un questionnaire auquel ont répondu 11.820 personnels du primaire d'avril à mai 2011 par voie électronique.

Une large majorité, 91,6%, ont jugé le climat "plutôt bon" ou "bon". En revanche, un quart des enseignants travaillant dans l'éducation prioritaire ont exprimé une vision négative du climat scolaire.

"Les enseignants ne sont pas totalement malheureux, mais plutôt heureux, avec des nuances", a expliqué lors d'une conférence de presse Eric Debarbieux, qui a démissionné deux jours plus tôt de la présidence de l'Obervatoire. Il va diriger une délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre la violence de l'école, à la demande du ministre de l'Education nationale Vincent Peillon.

La violence reste elle "limitée". Les personnels, interrogés sur l'année scolaire et non sur leur carrière, se sont dits à 62% "peu ou pas victimes d'actes de violence ou de délinquance".

"La violence est verbale d'abord, très essentiellement", a souligné M. Debarbieux et "ce n'est pas un problème d'instrus inconnus dans les établissements scolaires".

35,8% des personnels se sont dits victimes d'injures, 17,1% de menaces, 14% de harcèlement, 3,6% de coups...

"La violence est surtout interne à l'établissement et s'inscrit dans la relation éducative avec les parents d'élèves", souligne l'enquête.

Vous aimerez aussi

Le Parlement a définitivement adopté l'interdiction des portables dans les écoles et collèges [JUNG YEON-JE / AFP/Archives]
Education Interdiction des portables dans les écoles et collèges : feu vert définitif du Parlement
Une lycéenne regarde les résultats de ses voeux sur le site de Parcousup, à Lille, le 22 mai 2018 [DENIS CHARLET / AFP/Archives]
Education Parcoursup : 17.000 jeunes toujours sans affection dans l'enseignement supérieur
Le Sénat a voté lundi une proposition de loi de députés LREM visant à une "interdiction effective" des téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée prochaine. [JUNG YEON-JE / AFP/Archives]
Politique Interdiction du portable à l'école : feu vert définitif du Sénat, avant l'Assemblée lundi

Ailleurs sur le web

Derniers articles