Une fausse psychologue condamnée à quatre ans de prison

Illustration : palais de justice Illustration : palais de justice[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Une femme d'une cinquantaine d'années dépourvue de tout diplôme, qui avait livré plus de 400 expertises en tant qu'expert judiciaire en usurpant le titre de psychologue, a été condamnée jeudi à quatre ans de prison dont deux avec sursis.

"C'est une très belle décision", s'est félicitée l'avocate d'une victime, Me Sylvie Noachovitch, jointe au téléphone. Le parquet avait requis trois ans de prison dont 15 mois ferme lors du procès le 14 juin dernier.

Régine Labeur, ancien chauffeur de taxi, comptable pour son mari, avait fabriqué de faux diplômes de psychologie en 2003 et obtenu son inscription sur la liste des experts psychologues début 2005 à Périgueux.

Ses expertises, selon la cour, avaient dû lui rapporter 70.000 euros en trois ans.

Parmi les plaignants figuraient entre autres une mère qui s'était vu retirer la garde de ses deux enfants au profit de son mari sur la base d'un rapport de la fausse psychologue, des innocents accablés par des expertises en matière de délits sexuels ou des victimes dont la parole avait été discréditée.

La plupart des faits se sont déroulés dans le ressort de la cour d'appel de Bordeaux, mais l'instruction et le procès avaient été dépaysés vers Toulouse pour plus de sérénité parce qu'un grand nombre de magistrats bordelais avaient eu affaire à la prévenue.

À suivre aussi

La cour d'assises d'appel de Limoges, le 7 octobre 2019 [MEHDI FEDOUACH / AFP]
Justice Procès en appel du bébé «du coffre» : l'insoutenable, et l'insaisissable
Le couple princier passe à l'attaque
Angleterre Meghan Markle porte plainte contre un tabloïd britannique
Le «Dieselgate» a déjà coûté à Volkswagen plus de 30 milliards d'euros en frais juridiques, amendes et dédommagements, déboursés pour l'essentiel aux Etats-Unis.
Automobile Tout savoir sur le «Dieselgate», dont le premier grand procès de clients démarre ce lundi

Ailleurs sur le web

Derniers articles