Les salariés d'Ikea Paris nord en grève

Une enseigne Ikea [Philippe Huguen / AFP/Archives] Une enseigne Ikea [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Le magasin d'ameublement Ikea Roissy/Paris nord 2 à Gonesse (Val-d'Oise) était fermé samedi en raison d'un mouvement de grève des salariés qui réclament de meilleurs salaires et conditions de travail, a appris l'AFP.

L'appel a été lancé vendredi par FO (majoritaire) et la CGT, rejoints par la CFDT. Vendredi, une quinzaine de salariés avaient déjà commencé à faire grève.

"Nous avons été reçus par la direction à deux reprises, elle n'a apporté aucune réponse positive à nos revendications", a indiqué samedi à l'AFP Hocine Redouani, délégué FO.

Les syndicats dénoncent un "sous-effectif devenu chronique", des changements d'organisation qui ont mis fin aux jours de repos fixes et fortement réduit le temps de travail à salaire majoré (nuit, dimanche), ce qui ampute les rémunérations, alors qu'un salaire moyen oscille entre 1.200 et 1.400 euros.

Le magasin, qui devait ouvrir samedi à 10H00, est resté portes closes, a indiqué M. Redouani à l'AFP.

"Il y a environ 90% de grévistes", a estimé François Mrissa, délégué CGT, disant ne pas s'attendre à une réouverture du magasin dans la journée.

Pour les syndicats, aucune des trois dernières négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les salaires n'a permis de trouver un accord entre syndicats et direction. Celle-ci fait de son côté valoir que les salaires ont été augmentés de 2,3% en avril et de 1,5% en moyenne en septembre.

Les syndicalistes déplorent aussi "un climat délétère" dans ce magasin qui compte 480 employés.

"Il y a une volonté de trouver des solutions constructives qui vont dans le sens du service apporté aux clients", a indiqué samedi à l'AFP la direction.

Celle-ci a proposé de recevoir une délégation de syndicalistes pour rouvrir des discussions si les grévistes reprenaient leurs postes, ce qu'ils ont refusé.

Vous aimerez aussi

Air France-KLM a été lourdement affectée par les grèves du printemps [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives]
Transport Air France-KLM reste bénéficiaire malgré le coût des grèves du printemps
Nantes : l'évacuation, dans le calme, d'un camp de migrants
Social Nantes : l'évacuation, dans le calme, d'un camp de migrants
Réunion intersyndicale : des thèmes de discussion à développer
Social Réunion intersyndicale : des thèmes de discussion à développer

Ailleurs sur le web

Derniers articles