Le Grand rabbin salue les appels au calme

Le Grand rabbin de France, Gilles Bernheim, le 9 septembre 2012 à Paris [Pierre Verdy / AFP/Archives] Le Grand rabbin de France, Gilles Bernheim, le 9 septembre 2012 à Paris [Pierre Verdy / AFP/Archives]

Le Grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a salué dimanche les appels au calme lancés par les autorités musulmanes dans le contexte des tensions causées par un film islamophobe et des caricatures de Mahomet.

Ces appels "au calme, aux oeuvres constructives et au respect des lois de la République (...) marquent une étape importante et sont porteurs de promesses pour la construction d'une société française plus unie", estime le Grand rabbin dans un communiqué.

Mais, ajoute-t-il, "les appels au calme ne doivent pas, pour autant, faire oublier l'attentat du 19 septembre contre un supermarché casher à Sarcelles (Val-d'Oise), les cris de haine lancés pendant la manifestation du 15 septembre à Paris, ainsi que les agressions et menaces antisémites qui ont proliféré depuis les tueries de Toulouse et de Montauban, alors que l'horreur de ces événements aurait dû, au contraire, les faire reculer".

Gilles Bernheim "salue également" dans son texte "la ferme volonté de l'Etat, et notamment du ministère de l'Intérieur, de faire respecter l'ordre public et la sécurité et de combattre le racisme et l'antisémitisme".

Le Grand rabbin dénonce en revanche les "tentatives du Front national pour diviser et distiller la haine", affirmant que "leurs attaques visant uniquement l'islam et le judaïsme" ne font que "confirmer la stabilité idéologique de ce parti xénophobe". Marine Le Pen s'est prononcée vendredi pour l'interdiction du voile et de la kippa dans l'espace public.

Dans le calendrier juif, rappelle-t-il, "la période actuelle entre Roch Hachana (le jour du jugement) et Yom Kippour (le jour du pardon) s'appelle les jours importants ou jours redoutables".

"Pendant cette période de résolutions pour l'avenir, le Grand rabbin de France appelle chacun, qu'il soit croyant ou non, à se mobiliser pour faire reculer l'ignorance, la bêtise, la haine et la barbarie", conclut-il.

Vous aimerez aussi

Paris Dix ans après sa mort, les hommages à Sœur Emmanuelle se multiplient
Culture Irak : religion et poésie en harmonie
Le port du hijab, voile couvrant la tête et les cheveux mais pas le visage, est autorisé en France dans tout l'espace public, à l'exception des écoles, collèges et lycées publics.
Religion Burqa, voile, Hijab : de quoi parle-t-on et que dit la loi ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles