Un réseau de mendicité démantelé

Des policiers (archives). Des policiers (archives).[GERARD JULIEN / AFP]

Onze hommes ont été placés en garde à vue, à la suite d’une opération simultanée dans trois camps de roms de Saint-Denis, Aubervilliers et Stains. 

Ils sont soupçonnés de violences sur des enfants, qu’ils forçaient à voler ou mendier dans les rues et le métro de Paris et à «obtenir des résultats». Des dizaines de téléphones portables dérobés ont été saisis au cours de cette opération. Dans le même temps, trois personnes ont été interpellées en Roumanie, d’où le réseau était partiellement géré. C’est là aussi qu’était blanchi l’argent.

L’enquête de la brigade de protection des mineurs, entamée en août 2011, devait initialement identifier les mineurs auteurs des vols. Mais les policiers avaient découvert un véritable réseau, conduisant la Juridiction interrégionale spécialisée de Paris à saisir un juge d’instruction pour «traite des êtres humains en bande organisée».

 

À suivre aussi

Justice Accusé d’agression sexuelle, un somnambule pourrait être acquitté
Insolite Robert de Niro réclame 6 millions de dollars à une ex-employée qui passait son temps sur Netflix
fait-divers Seine-Saint-Denis : Un patron de bar tué après avoir refusé de servir un client ivre

Ailleurs sur le web

Derniers articles