Otages au Sahel : Hollande veut utiliser "tous les contacts possibles"

Le président français François Hollande le 26 septembre 2012 à New York [Eric Feferberg / AFP] Le président français François Hollande le 26 septembre 2012 à New York [Eric Feferberg / AFP]

Le président français François Hollande s'est engagé mercredi à New York à utiliser "tous les contacts possibles" pour obtenir la libération des six ressortissants français pris en otages au Sahel par al-Qaïda.

Dans une récente vidéo, quatre d'entre eux, enlevés en septembre 2010 au Niger par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), appelaient à privilégier la discussion.

"Dans cette vidéo, il y avait visiblement l'appel à des contacts, donc nous utiliserons tous les contacts possibles", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un point de presse organisé avant qu'il ne regagne Paris à l'issue de sa première participation à l'Assemblée générale de l'ONU.

"Mais nous ne pouvons pas conditionner notre position par rapport au Nord Mali à la question des otages", a-t-il cependant réaffirmé.

Pour le président Hollande, la question de leur libération et celle de la constitution d'une force militaire africaine pour reconquérir le nord du Mali occupé par des islamistes "sont finalement deux objectifs que nous devons suivre" parallèlement.

Al-Qaïda au Maghreb islamique a menacé la semaine dernière d'exécuter ses otages français en cas d'intervention dans le nord du Mali.

Vous aimerez aussi

Moyen-orient Le Yémen doit faire face à la pire famine depuis un siècle
Le 39e Conseil des droits de l'homme au siège de l'ONU à Genève, le 10 septembre 2010 [Fabrice COFFRINI / AFP/Archives]
scrutin ONU : élection controversée de Bahreïn, du Cameroun et des Philippines au Conseil des droits de l'homme
Laïcité L'ONU voudrait remettre en cause l’interdiction de porter la burqa en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles