Le plan social de Conforama annulé par la justice

Deux personnes entrent dans un magasin Conforama à Paris [Jack Guez / AFP/Archives] Deux personnes entrent dans un magasin Conforama à Paris [Jack Guez / AFP/Archives]

Le tribunal de grande instance de Meaux (Seine-et-Marne) a annulé jeudi le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) chez Conforama, prévoyant la suppression de 288 postes au service après-vente du groupe, a-t-on appris de source judiciaire et de l'avocate de salariés.

Le tribunal, qui avait été saisi en référé par des élus du comité central d'entreprise (CCE) de Conforama souhaitant l'annulation du plan social, a jugé ce plan "insuffisant", "ce qui le rend de facto nul", a précisé l'avocate des élus, Me Barbara Vrillac.

"Cette décision impose à l'employeur, s'il souhaite maintenir son projet de restructuration, de recommencer la procédure de consultation de toutes les institutions, dont la CCE et le CHST", a-t-elle ajouté.

Le PSE prévoyait de supprimer 288 emplois sur les près de 650 personnes employées.

À suivre aussi

Sur cette photo, prise le 13 janvier 2020, Bernard Preynat, un ancien prêtre accusé d'agressions sexuelles, attend au début de son procès au palais de justice de Lyon.
Justice Procès Preynat : au moins 8 ans de prison ferme requis, décision le 16 mars
Justice Alexia Daval : son mari Jonathann renvoyé aux assises pour «meurtre sur conjoint»
Mimi Haleyi et son avocate Gloria Allred lors d'une conférence de presse à New York le 24 octobre 2017 à New York [Jewel SAMAD / AFP]
Justice Victimes, avocates, procureure : les femmes du procès Weinstein

Ailleurs sur le web

Derniers articles