Renault : nouvelle période de 4 "jours non-travaillés" à Sandouville

Vue extérieure de l'usine Renault à Sandouville en date du 19 novembre 2010 [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives] Vue extérieure de l'usine Renault à Sandouville en date du 19 novembre 2010 [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

L'usine de montage d'automobiles Renault de Sandouville, près du Havre, va être affectée du 29 octobre au 2 novembre par quatre "jours non-travaillés", en raison de la baisse des commandes, a-t-on appris vendredi auprès de la direction.

"Il s'agit d'ajuster la production à la baisse de la demande de notre réseau commercial", a précisé un porte parole de la direction de cette usine. Durant ces jours non-travaillés, l'unique chaîne de ce site, où sont assemblées la Laguna et l'Espace, sera arrêtée.

Durant cette période, les salariés pourront utiliser leur capital temps disponible, prendre des jours de congés individuels ou se mettre en chômage partiel rémunéré à hauteur de 85% du salaire net.

Cette décision intervient alors que l'usine a été arrêtée en août et septembre à la fois pour les congés annuels et pour adapter les installations à la production d'un utilitaire Trafic qui remplacera la Laguna et l'Espace dont les remplaçantes seront assemblées à Douai (Nord).

L'usine où a été engagé un investissement de 230 millions d'euros doit produire toutes les déclinaisons de ce nouveau modèle ainsi que la version haute du Vivaro d'Opel et de Vauxhall, les filiales de General Motors en Europe. Les premiers prototypes doivent sortir de l'usine début 2013 pour un début de commercialisation en 2014.

Ouverte en 1964, l'usine de Sandouville emploie 2.400 salariés mais près de 400 d'entre eux sont actuellement détachés auprès d'autres sites Renault, comme Flins, Cléon et Batilly, en raison de la faiblesse de l'activité. Elle a assemblé la plupart des modèles haut de gamme de la marque en particulier la R-16, la R-25, la Safrane, l'Espace et la Laguna.

À suivre aussi

Sécurité routière : les radars vont traquer les conducteurs non-assurés
Automobile Sécurité routière : les radars vont traquer les conducteurs non-assurés
Formule 1 Grand Prix du Japon : Bottas remporte la course, Mercedes le titre constructeurs
Le siège de Renault, le 11 octobre 2019 à Boulogne-Billancourt [ERIC PIERMONT / AFP]
Automobile Renault : le directeur général Thierry Bolloré démis pour clore l'ère Ghosn

Ailleurs sur le web

Derniers articles