Le prof britannique amoureux incarcéré en Gironde

La maison d'arrêt de Gradignan, en Gironde, en mars 2012 [Patrick Bernard / AFP/Archives] La maison d'arrêt de Gradignan, en Gironde, en mars 2012 [Patrick Bernard / AFP/Archives]

Le professeur de mathématiques britannique interpellé vendredi avec une élève de 15 ans, Megan, se trouvait samedi matin à la maison d'arrêt de Gradignan (Gironde), a confirmé son avocat à l'AFP, tandis que la jeune fille était en voie de rentrer en Angleterre.

Jeremy Forrest, aperçu vendredi soir vers 20H00 par un témoin dans un couloir de la cour d'appel de Bordeaux, encadré par des policiers en civil et sans menottes, mais faisant "grise mine", s'est vu signifier par un avocat général de la cour d'appel le mandat d'arrêt européen (MAE) pour enlèvement d'enfant délivré contre lui.

Un représentant du premier président de la cour d'appel a ensuite ordonné son transfert à la maison d'arrêt, en attendant l'audience publique de mardi matin au cours de laquelle le MAE sera débattu devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel.

Vendredi soir, a indiqué Me Daniel Lalanne, M. Forrest a déclaré qu'il ne s'opposait pas à sa remise aux autorités britanniques.

Les autorités françaises avaient fortement laissé entendre dès vendredi qu'il n'y avait guère d'alternative à son incarcération en attendant mardi, dans la mesure où il n'a aucune garantie de représentation en France.

Quant à la jeune fille, Megan Stammers, les autorités françaises ont indiqué qu'elle serait remise "dès que possible" à sa famille, sans préciser par quel moyen et à quelle heure elle partirait.

Me Lalanne et Henrietta Ronson, représentante de l'avocat Phil Smith de Tuckers Solicitors qui défend M. Forrest, sont allés voir celui-ci à la maison d'arrêt samedi matin et l'avocate devait repartir immédiatement au Royaume-Uni.

Me Lalanne a déclaré que leur client est "un garçon charmant", paraissant "plus jeune que son âge", "très discret", et "très déçu du coup de frein brutal donné à son histoire d'amour".

L'avocat a ajouté que M. Forrest "n'est pas dépressif". Il a été "bien traité par la justice", et il l'est également à la prison, selon Me Lalanne.

Il pense que le professeur devrait repartir "rapidement" après l'audience de mardi matin. L'avocat "va examiner la régularité de la procédure à Bordeaux", quoique à ce stade "tout paraisse s'être déroulé normalement".

"Si tout est normal, ce garçon a accepté d'être reconduit en Angleterre, ce qui est un bon point", a souligné Me Lalanne. "Il n'est pas en fuite, il a été arrêté alors qu'il se trouvait à Bordeaux en train de chercher du travail pour prolonger son histoire d'amour un peu plus loin dans un pays peut-être plus compréhensif", a-t-il ajouté.

Selon une source proche du dossier, la jeune fille voyageait avec le passeport de sa mère, mais cela ne devrait pas retarder son retour chez elle.

A lire également : 

Une ado anglaise s'enfuie avec son prof de maths

 

Vous aimerez aussi

Le commissariat de police des Lilas, le 16 octobre 2018 en Seine-Saint-Denis [Bertrand GUAY / AFP]
Enquête Collégien mort aux Lilas : quatre adolescents placés en détention
Des fumigènes allumés lors du match entre le PSG et l'Etoile Rouge Belgrade, en Ligue des champions, le 3 octobre 2018 au Parc des Princes [Anne-Christine POUJOULAT             / AFP/Archives]
Football Incidents PSG-Etoile Rouge : l'UEFA va enquêter
Enquête Affaire Daval : un nouveau rapport d’expertise accable entièrement le mari

Ailleurs sur le web

Derniers articles