3 salariés sur 4 ne craignent pas le chômage

Un badge "Pôle Emploi" [Fred Tanneau / AFP/Archives] Un badge "Pôle Emploi" [Fred Tanneau / AFP/Archives]

Près de trois salariés sur quatre (74%) estiment faible le risque de se retrouver au chômage dans les mois à venir, un chiffre en hausse, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche à paraître dimanche. Quelque 43% jugent même ce risque "très faible".

Lors des dernières enquêtes, les salariés semblaient plus inquiets : en février 2012, les personnes interrogées n'étaient que 68% à estimer ce risque faible. En janvier 1998, elles étaient 62%, et en janvier 1993, 58%.

Au contraire, 26% jugeaient grande cette menace.

C'est moins qu'en février dernier (32%), en janvier 1998 (33%) et en janvier 1993 (38%).

Les hommes ont moins le sentiment d'être menacés que les femmes (79% jugent le risque faible, contre 70% des femmes).

Parmi les catégories socio-professionnelles, les employés sont le moins assurés (65% jugent le risque faible).

C'est en région parisienne et dans le Sud-Ouest que les salariés sont le moins inquiets (80% estiment faible le risque de perdre leur emploi).

Les personnes se sentant menacées sont globalement plus nombreuses parmi les électeurs du Front national (29%, contre 26% en moyenne).

Les électeurs UMP semblent les plus optimistes (82% jugent faible le risque de se retrouver au chômage, contre 74% en moyenne).

Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 502 actifs ayant un emploi, extrait d'un échantillon de 969 personnes représentatif de la population française, selon la méthode des quotas.

L'enquête a été réalisée par téléphone entre le 27 et le 28 septembre.

À suivre aussi

Sondage En Europe, 60% des femmes ont subi du sexisme au travail
Banque Les frais de dépassement de découvert coûtent cher aux Français, selon une étude
Dans les six pays européens concernés par l'étude, entre 5 et 9 % seulement des sondés font «plutôt confiance» au Premier ministre britannique «pour aboutir à une solution satisfaisante avant le 31 octobre».
Royaume-Uni Brexit : la majorité des Européens ne fait pas confiance à Boris Johnson

Ailleurs sur le web

Derniers articles