12 policiers de Marseille en garde à vue

Des policiers de la BAC[VALERY HACHE / AFP]

Huit nouveaux policiers ont été placés en garde à vue mardi dans le cadre d'une enquête judiciaire portant sur le vol ou l'extorsion d'argent, de stupéfiants et de cigarettes de contrebande au sein de la brigade anticriminalité (BAC) du nord de Marseille, a annoncé le parquet.

Ces interpellations portent à douze le nombre de fonctionnaires en garde à vue dans cette affaire, a précisé le procureur de la République, Jacques Dallest.

Mardi matin, quatre policiers de la BAC avait été interpellés par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN, la "police des polices") et des perquisitions avaient été menées dans leurs locaux.

L'interpellation de ces fonctionnaires, des enquêteurs de l'équipe de jour de la BAC, intervient dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en février pour "vols en bande organisée, extorsion en bande organisée, infractions à la législations sur les stupéfiants".

Les gardes à vue peuvent durer jusqu'à 96 heures, avait précisé le parquet mardi matin.

"On est dans le cadre normal d'une enquête, pour voir si les faits allégués se vérifient et si on retrouve des stupéfiants ou de l'argent ayant pu être prélevés au profit de certains collègues de la BAC" a précisé une source proche du dossier à Marseille. 

À suivre aussi

Des manifestants attaquent une agence immobilière lors du rassemblement national des "gilets jaunes", samedi 14 septembre à Nantes [Sebastien SALOM-GOMIS / AFP]
Mouvement social Gilets jaunes : des manifestations à Nantes, Paris et Lyon
Seine-Saint-Denis Vidéo : imbroglio autour de la suspension du policier qui s'était battu avec un employé municipal à Sevran
Affaire Mort de Steve Caniço : le commissaire de police chargé de l'intervention policière va être muté

Ailleurs sur le web

Derniers articles