Florange : l'implication du gouvernement a porté ses fruits, selon Sapin

Le ministre du Travail Michel Sapin le 2 octobre 2012 à Paris [Lionel Bonaventure / AFP] Le ministre du Travail Michel Sapin le 2 octobre 2012 à Paris [Lionel Bonaventure / AFP]

Le ministre du Travail Michel Sapin a estimé mardi que l'implication du gouvernement dans le dossier des hauts fourneaux de Florange (Moselle) avait porté ses fruits, même si "personne ne croit au miracle".

"Si on dit la vérité et si on s'implique, on arrive à la situation d'aujourd'hui": "ArcelorMittal a dit 'oui, nous sommes prêts à entrer dans une discussion avec un repreneur éventuel sur les hauts fourneaux'", a-t-il déclaré à LCI.

"Est-ce qu'ils (les dirigeants) disaient cela il y a trois mois? Est-ce qu'il le disent aujourd'hui? Oui. C'est quoi la différence? C'est l'implication, y compris personnelle d'Arnaud Montebourg (ministre du Redressement productif), c'est l'implication du gouvernement et du président de la République", a-t-il poursuivi.

"Je ne dis pas que cela permet de faire un miracle. D'ailleurs, personne là-bas ne croit au miracle", a concédé le ministre du Travail.

M. Sapin s'en est pris notamment à "ceux (...) qui se sont déplacés là-bas en disant (aux salariés) +il n'y a qu'à nationaliser, l'Etat n'a qu'à faire lui-même de l'acier+: comme si c'était à l'Etat de faire de l'acier, c'est fini ces périodes-là, on n'est pas en Union Soviétique!"

"Il y a une capacité d'agir pour la puissance publique (...) S'impliquer dans le dossier Arcelor a abouti à un résultat différent de celui qui aurait été obtenu si la puissance publique, si le gouvernement, si Arnaud Montebourg, ne s'y étaient pas impliqués", a-t-il affirmé.

Lundi, le groupe ArcelorMittal a confirmé la fermeture définitive des deux hauts fourneaux de Florange à l'arrêt depuis 14 mois. Cette décision concerne directement 629 des 2.500 salariés. Le groupe a accepté la demande du gouvernement pour la recherche d'un repreneur pour les hauts fourneaux et la cokerie dans les 60 jours.

À suivre aussi

Un "gilet jaune" devant la Tour Eiffel à Paris le 9 février 2019 lors d'une manifestation [Thomas SAMSON / AFP/Archives]
mobilisation Climat, gilets jaunes, retraites, journées du Patrimoine : un samedi à hauts risques
Social XL Airways «a besoin de 35 millions pour repartir», selon son PDG
Nord : la Caisse d’allocations familiales accuse de sérieux retards
Social Nord : la Caisse d’allocations familiales accuse de sérieux retards

Ailleurs sur le web

Derniers articles