Le pourboire comme salaire ?

Image d'illustration. Image d'illustration.[AFP.]

Et si la froideur laissait place à un grand sourire ? L’Union des métiers de l’industrie hôtelière (Umih), principal syndicat du secteur, réfléchirait à la mise en place d’une part variable dans la rémunération des serveurs, comme l’a rapporté mercredi Europe 1.

Autrement dit, remplacer le «service compris» de 15 % dans l’addition par des pourboires. Le président de l’Umih, Roland Héguy, avance qu’il s’agit de redorer le blason d’un service perçu jeudi «comme un petit job et non comme un vrai métier».

Sa réflexion n’est peut-être pas non plus étrangère à la perspective de relèvement de la TVA de 7 % à 10 % en 2014. Il se défend toutefois de vouloir instaurer une rémunération à l’américaine, où les «tips» sont le revenu principal des serveurs.

 

Les serveurs sceptiques

Sur le terrain, les acteurs du secteur sont réticents. «Beaucoup de clients nous prennent pour des moins que rien, donc il ne faut pas compter sur eux pour espérer gagner plus», estime Baki, au service dans une brasserie parisienne.

Pour le restaurateur parisien Xavier Denamur, l’idée n’est pas bonne non plus. «Il faut payer ses serveurs avec un salaire fixe élevé. Le variable crée des tensions, avec des serveurs poussés à se piquer des clients.» 

Actuellement, l’habitude de la pièce laissée sur le comptoir est peu ancrée dans les mœurs. En cause, la chute du pouvoir d’achat suite à la crise, mais aussi l’utilisation de plus en plus fréquente par les clients de la carte bleue pour régler la note.

Mais contrairement aux idées reçues, les Français ne sont pas des pingres, et pourraient s’habituer à donner plus. Près de la moitié d’entre eux (43 %) déclarent donner systématiquement un pourboire lorsqu’ils sont en vacances à l’étranger, selon une récente étude du site Tripadvisor. C’est deux fois plus que les Italiens.

 

Et sur DirectMatin.fr :

Pourboires des serveurs, qu'en pensez-vous ?

À suivre aussi

La BnF Richelieu devrait rouvrir ses portes en 2021 après d'importants travaux de restauration
appel aux dons Avoir son nom à la Bibliothèque Nationale de France sans avoir écrit une seule ligne, est désormais possible
La flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris, détruite lors de l'incendie du 15 avril, est au cœur de débats entre les partisans d'une reconstruction à l'identique et ceux qui aimeraient un «geste contemporain».
Paris «Qu'il ferme sa gueule» : le représentant de Macron pour la restauration de Notre-Dame s'en prend à l'architecte en chef
petite enfance Os, vis, plastiques... Des «corps étrangers» dans des purées livrées à des crèches de région parisienne

Ailleurs sur le web

Derniers articles