Découverte d'un corps après le braquage d'un fourgon blindé

Photo d'illustration.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

S’agit-il de l’un des malfaiteurs ? Le cadavre d’un homme a été retrouvé jeudi matin à Neuville-aux-Joûtes (Ardennes), à seulement quelques kilomètres de Signy-le-Petit, lieu du braquage, la veille, d’un fourgon blindé de la Brink’s.

Le corps de cet homme, retrouvé à proximité d’une voiture calcinée, aurait la tête «éclatée», comme l’a indiqué une source proche de l’enquête. Il pourrait s’agir de l’un des trois membres du commando à l’origine de l’attaque des convoyeurs de fonds.

Le braquage avait été perpétré mercredi matin sur une route départementale, s’appuyant sur un plan hors du commun. Les malfaiteurs n’avaient pas hésité à faire sauter une partie de la chaussée à l’explosif, créant ainsi un cratère capable d’immobiliser le fourgon. Les trois hommes avaient ensuite forcé la porte arrière du véhicule à l’aide d’une nouvelle explosion. Un raid spectaculaire qui n’aurait rapporté qu’un butin «insignifiant», selon une source proche du dossier.

Parmi les trois convoyeurs de fonds pris par surprise, deux avaient été grièvement blessés. Le premier a pu être opéré à la rate dans la nuit de mercredi à jeudi. Le second, dont le bras a été cassé, devait être opéré hier dans la journée. 

 

À suivre aussi

Racisme Ardennes : des tags racistes découverts sur le chantier d'une mosquée
Ardennes Un commandant de la DGSI mis en examen pour viol et détention d'images pédopornographiques
Croquis d'audience mettant en scène Michel Fourniret et son ex-épouse Monique Olivier, à la cour d'assises de Versailles, dans les Yvelines, le 13 novembre 2018 [Benoit PEYRUCQ / AFP]
Justice Assassinat de Farida Hammiche : Michel Fourniret condamné à perpétuité

Ailleurs sur le web

Derniers articles