Autolib’ fête un an de succès

Vincent Bolloré, Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo, hier au Trocadéro (16e). [ERIC PIERMONT / AFP]

Tous étaient réunis pour Autolib’. Alors que le réseau de voitures électriques en libre-service souffle sa première bougie, la ville de Paris et le groupe Bolloré, qui a conçu le dispositif, se sont félicités hier au Trocadéro (16e) de ce premier bilan.

«Un an après son lancement, cette première mondiale est une vraie réussite. Je suis fier que l’on ait pu relever ce défi», a souligné Vincent Bolloré, PDG du groupe.

En séduisant déjà plus de 47 000 abonnés, Autolib’ «poursuit l’objectif d’offrir le maximum de liberté dans le choix de son moyen de transport», s’est enthousiasmé le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë.

Au conseil régional d’Ile-de-France, on salue surtout «l’audace technologique que représente Autolib’», en précisant que «la mairie de Paris et le groupe Bolloré sont des précurseurs qui vont faire des émules dans le monde entier».

 

«Qualité du service et gentillesse» 

Le réseau Autolib’ compte aujourd’hui 1 750 Bluecar dans 720 stations (soit 3 500 bornes de recharge). A terme, 3 000 citadines électriques devraient circuler dans la région. «Autolib’ a été pensé comme un service public métropolitain, a expliqué Julien Bargeton, adjoint au maire de Paris et président du syndicat mixte Autolib’. Il a pleinement trouvé sa place dans la vie des citadins.»

Grâce à cet effort de déploiement, 95 % des usagers se disent satisfaits du service, selon une enquête CSA réalisée ce mois-ci. «C’est pourtant très difficile de satisfaire les Parisiens, qui sont très exigeants», a lancé sur le ton de la blague Bertrand Delanoë. Pour sa première adjointe, Anne Hidalgo, cela s’explique aussi par la «qualité du service et la gentillesse» des ambassadeurs et des téléconseillers. «C’est un service exceptionnel porté par des gens exceptionnels. Mon mari et moi sommes conquis», a-t-elle ajouté.

Des appréciations très satisfaisantes qui devraient aider à séduire de nouveaux partenaires. Selon Julien Bargeton, «une quinzaine de nouvelles villes devraient se lancer dans les prochains mois», parmi lesquelles Saint-Cloud (92), Bourg-la-Reine (92), Aubervilliers (93) ou encore Versailles (78).

 

Un air moins pollué 

Avec zéro émission de CO2, la Bluecar électrique a participé à la réduction de la pollution. Pour Bertrand Delanoë, «Autolib’ est un magnifique succès et montre un fort potentiel d’art de vivre, moderne et écologique». Depuis un an, 820 000 locations ont été effectuées.

Ce sont plus de 900 tonnes de dioxyde de carbone qui ont été économisées.

Pour améliorer encore les économies, Autolib’ va développer la production d’électricité via des panneaux solaires dans Paris. On pourra alors recharger la batterie de la voiture avec 15m2 de panneaux.

A noter enfin que, pour les fêtes, Autolib’ offre à partir de demain et jusqu’au 31 décembre deux mois d’abonnement pour l’achat d’un pass annuel. 

 

Vous aimerez aussi

Pollution Pollution à Paris : pas de circulation alternée ce vendredi
Canicule Canicule et pollution : Autolib’, Vélib' et stationnement gratuits samedi à Paris
Services Bluedistrib' étoffe son offre en Ile-de-France

Ailleurs sur le web

Derniers articles