Des contrôles techniques à 9,90 euros à Paris

Un garagiste effectuant un contrôle technique Un garagiste effectuant un contrôle technique[MYCHELE DANIAU / AFP]

Des contrôles techniques à 9,90 euros, c’est le bon plan qui sera proposé aux automobilistes franciliens dès mars prochain. Un tarif low-cost jusqu'à sept fois moins cher que les tarifs moyens constastés dans la région.

Cette offre devrait concerner douze centres à Paris et cinq dans la région, a-t-on appris auprès de la société ct-malin, confirmant une information révélée par France Bleu 107.1 aujourd'hui.

Ces contrôles à bas prix, déjà lancés début janvier dans sept centres du sud de la France, n’en restent pas moins rigoureux et les 124 points exigés par la Sécurité routière sont vérifiés dans les mêmes conditions qu'un contrôle classique et suivant la même charte.

 

Combler certains créneaux horaires habituellement désertés

Alors que le coût d’un rendez-vous de ce type varie entre 70 et 85 euros à Paris, ce site s’adjoint les services de centres partenaires qui souhaitent rentabliser certains créneaux horaires.

Selon Ct-malin.com, de nombreux horaires son peu réservés par les automobilistes, comme c'est le cas tôt le matin ou bien en milieu d'après-midi dans certaines grandes villes comme Paris. Les spécialistes peuvent également faire part de leurs désistements de dernière minute.

Pour se faire, il suffit au client de consulter les horaires en direct sur www.ct-malin.com. A noter que les tarifs ne passent pas obligatoirement à moins de 10 euros, mais le garagiste peut concentir des rabais intéressants pour inciter les automobilistes à se rendre chez eux.

 

Et toujours sur DirectMatin.fr

Les motards grognent contre le contrôle technique

Bientôt un contrôle technique pour les deux-roues

À suivre aussi

Sécurité routière : les radars vont traquer les conducteurs non-assurés
Automobile Sécurité routière : les radars vont traquer les conducteurs non-assurés
Formule 1 Grand Prix du Japon : Bottas remporte la course, Mercedes le titre constructeurs
Le siège de Renault, le 11 octobre 2019 à Boulogne-Billancourt [ERIC PIERMONT / AFP]
Automobile Renault : le directeur général Thierry Bolloré démis pour clore l'ère Ghosn

Ailleurs sur le web

Derniers articles