Deux aires d'accueil pour les gens du voyage à Paris en 2014

Une aire d'accueil pour les gens du voyage à Agde. [ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP]

Les premières aires d’accueil pour les gens du voyage pourraient bientôt voir le jour à Paris.

La municipalité socialiste a fait voter hier, lors du Conseil de Paris les demandes d’autorisation pour l’installation de deux aires d’accueil dans les bois de Boulogne (16e) et de Vincennes (12e), qui pourraient ouvrir dès l’année prochaine.

La ville souhaite installer 35 places de stationnement près de l’hippodrome de Longchamp et 28 places sur le plateau de Gravelle, pour un coût de 10 millions d’euros.

Le projet, qui suscite la colère de certains riverains, répond à l’obligation des communes d’implanter des lieux d’accueil pour les familles nomades dont l’un des membres est hospitalisé dans la ville.

L’UMP, par le biais de sa conseillère Valérie Montandon, accuse l’exécutif parisien d’utiliser les bois comme réserve foncière et dénonce une «contradiction avec la volonté de faire de ces lieux des espaces dédiés à la nature». 

À suivre aussi

Municipales 2020 Paris : à 2 mois de l'élection, la candidature de Benjamin Griveaux (re)lancée ?
Dans les sondages, David Belliard arrive en cinquième position en vue des municipales à Paris.
Municipales 2020 Paris : les Verts, majoritaires dans les esprits mais pas dans les urnes ?
Au total, 52 stations de métro et de tramway sont concernées par ces ouvertures exceptionnelles.
Transports IDF : le métro ouvert toute la nuit ce samedi, c'est annulé !

Ailleurs sur le web

Derniers articles