Deux Britanniques accusés du meurtre d'un Français il y a 4 ans

Un policier britannique [Carl Court / AFP/Archives] Un policier britannique [Carl Court / AFP/Archives]

La police britannique a formellement accusé dimanche deux hommes du meurtre du Français Christophe Borgye, quatre ans après sa disparition.

Agissant sur la base d'un renseignement, la police britannique s'était rendue mardi dernier à une adresse dans la ville portuaire d'Ellesmere Port, près de Liverpool (nord-ouest) où la victime, 35 ans, vivait au moment de sa disparition.

En fouillant un bâtiment à l'extérieur de la maison, la police a trouvé des restes humains qui ont fait l'objet d'une autopsie jeudi soir. La mort a été attribuée à un traumatisme consécutif à des coups violents.

Les restes humains analysés sont considérés comme étant ceux de Christophe Borgye, disparu en mai 2009.

Deux hommes, Dominik Charles Kocher, 34 ans, et Manuel Wagner, 25 ans, tous deux originaires de Dumfries en Écosse, "ont été formellement accusés ce soir de deux chefs d'accusation en liaison avec le meurtre d'Ellesmere Port", déclare un communiqué de la police du Cheshire.

Un troisième homme, âgé de 35 ans, arrêté et soupçonné de meurtre, a été placé dans un établissement psychiatrique.

Les deux autres hommes comparaîtront lundi matin devant un tribunal de Chester.

Selon des médias, la victime travaillait comme steward à l'aéroport de Liverpool.

Sa famille est informée par la police des derniers développements de l'affaire.

À suivre aussi

Faits divers Français disparus au Québec : la police révèle l'identité de la première victime repêchée
Lors de sa dernière audition chez la juge d'instruction, Monique Olivier avait contredit l'alibi fourni par le tueur en série.
Justice Disparition d'Estelle Mouzin : pour Monique Olivier, son ex-mari Michel Fourniret «a bien tué» la fillette
500 kilogrammes de cocaïne ont été découverts dans un chargement de bananes provenant de Colombie vendredi au marché international de Rungis.
Faits divers 500 kilos de cocaïne découverts dans un chargement de bananes au marché de Rungis

Ailleurs sur le web

Derniers articles