Attentats au Niger: Paris condamne, évoque des "personnes décédées"

L'entrée d'Areva le 26 décembre 2010 à Arlit [Issouf Sanogo / AFP/Archives] L'entrée d'Areva le 26 décembre 2010 à Arlit [Issouf Sanogo / AFP/Archives]

La France a condamné les attentats perpétrés dans le nord du Niger contre un camp militaire à Agadez et un site du groupe nucléaire français Areva à Arlit, faisant état de "personnes décédées" sans précision.

"La France condamne avec la plus grande fermeté les attentats qui ont visé ce matin l'armée nigérienne à Agadez et un site minier exploité par une entreprise française à Arlit", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Philippe Lalliot en présentant ses condoléances "aux familles des personnes décédées".

À suivre aussi

Un soldat nigérien devant les tombes de militaires tués, le 15 décembre 2019 à Niamey [Boureima HAMA / AFP/Archives]
Sahel Emmanuel Macron réunit le G5 Sahel pour resserrer le front anti-jihadiste
International Niger: l'armée subit ses plus lourdes pertes à Chinégodar avec 89 soldats tués
Deux marathoniens passent devant un soldat lors du premier marathon jamais organisé au Niger, le 29 décembre à Agadez. [Nora Schweitzer / AFP]
International Premier marathon de l'histoire du Niger, pour la paix au Sahel

Ailleurs sur le web

Derniers articles