Manif pour tous : Menacée, Frigide Barjot pourrait ne pas manifester dimanche

Frigide Barjot dira vendredi si elle participe ou non à la manifestation du dimanche 26 mai. [ERIC FEFERBERG / AFP]

A la tête du collectif La Manif pour tous, Frigide Barjot, pourrait ne pas manifester dimanche 26 mai en raison des craintes concernant la sécurité de l'événement et des menaces contre sa personne. 

Alors que la loi sur le mariage pour tous a été promulguée samedi 18 mai par le président de la République et que les premiers mariages doivent avoir lieu dans quelques jours, les opposants ne désarment pas. La Manif pour tous appelle ainsi à une grande manifestation dimanche 26 mai, jour de la fête des Mères, pour rappeler leur opposition au texte et réclamer le retrait de la loi.

Mais Frigide Barjot, porte-parole du collectif, pourrait ne pas participer à cette manifestation. Sur Radio Notre Dame, elle a fait part jeudi de son hésitation  et a annoncé qu'elle donnerait sa réponse vendredi matin. 

 

La sécurité, en cause

Interrogée sur 20 Minutes, Frigide Barjot s'est expliquée sur cette hésitation. "J'attends des réponses de la police et du ministère de l'Intérieur. Il faut que l'ordre public et la sécurité soient assurés pour tous les manifestants. Nous voulons manifester dans le paix et le calme", a-t-elle ainsi affirmé. Elle a indiqué craindre "les groupuscules d'extrême droite" et souligné que le collectif veut "une manifestation citoyenne, dans le calme".

La manifestation du 24 mars avait été émaillée de violences survenues aux abords des Champs-Elysées, fermés aux manifestants. Ce rassemblement a "parfois échappé" à ses organisateurs qui ont été "débordés par des groupes extrémistes", avait alors jugé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Pour éviter que les incidents se répètent dimanche, Frigide Barjot a demandé à Manuel Valls des effectifs de police renforcés pour exfiltrer "les fauteurs de troubles qui agissent en marge de nos manifs et créent des problèmes". Le collectif a, en outre, embauché quatre sociétés de sécurité extérieures en plus de son service d'ordre composé de bénévoles. 

 

Des menaces

Frigide barjot a également évoqué à l'AFP "des menaces" dirigées à son endroit. Elle indique avoir notamment reçu jeudi matin un mouchoir plein de sang

"Les menaces deviennent très violentes contre moi", a-t-elle déclaré, ajoutant ne pas se sentir en sécurité. 

Pour cette nouvelle mobilisation, annoncée "massive", les anti-mariage pour tous ont prévu trois cortèges qui convergeront tous à partir de 14h vers l'esplanade des Invalides 

 

Manif pour tous, Printemps français... : et maintenant ?

L'union civile défendue par Frigide Barjot divise son camp

Montpellier célèbrera le premier mariage gay

Mariage gay : Ayrault appelle à "l'apaisement"

Vous aimerez aussi

Photo prise près d'Englos, le 28 janvier 2019 [PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives]
Politique Le projet de loi sur les mobilités passe une étape à l'Assemblée
Deux militants, l’un anti-Brexit, l’autre pro-Brexit, lors d’une discussion tendue devant le Parlement à Londres, le 29 mars dernier.
Société Le Royaume-Uni plus pessimiste et divisé que jamais, selon une étude
Référendum d'initiative partagée, mode d’emploi
Société Référendum d'initiative partagée, mode d’emploi

Ailleurs sur le web

Derniers articles