Le militaire blessé à la Défense est sorti de l'hôpital

Un policier recueille des informations sur le lieu de l'agression au cutter d'un soldat de Vigipirate, le 25 mai 2013 à La Défense [Francois Guillot / AFP] Un policier recueille des informations sur le lieu de l'agression au cutter d'un soldat de Vigipirate, le 25 mai 2013 à La Défense [Francois Guillot / AFP]

Cédric Cordiez, le militaire blessé au cou à l'arme blanche samedi à La Défense lors d'une patrouille Vigipirate, a quitté lundi matin l'hôpital militaire de Percy à Clamart, a-t-on appris au gouvernement militaire de Paris.

"Le première classe Cédric Cordiez du 4e régiment de chasseurs de Gap a quitté l'hôpital tôt ce matin et a été récupéré par son unité", a-t-on précisé de même source.

Une incapacité totale de travail (ITT) de dix jours lui a été prescrite par les médecins, a-t-on ajouté.

Interrogé lundi sur Canal+, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a déclaré que les enquêteurs de la brigade criminelle disposaient de "pistes sérieuses" sur son agresseur.

Le militaire blessé participait à une patrouille Vigipirate classique en trinôme avec deux camarades lorsqu'il a été frappé par derrière au niveau de la nuque avec une arme blanche.

L'agresseur de La Défense, ennemi public n°1

Vous aimerez aussi

Enquêteurs après l'agression à l'arme blanche qui a fait sept blessés, dont quatre grièvement, le 9 septembre 2018 à Paris [Zakaria ABDELKAFI / AFP/Archives]
Justice Agressions au couteau à Paris : le suspect mis en examen et placé en détention provisoire
Prison Salah Abdeslam à un surveillant pénitentiaire : «vous êtes des chiens, un jour vous allez m'embrasser les pieds»
Enquêteurs de la police française après l'agression à l'arme blanche, dimanche 9 septembre 2018 à Paris. [Zakaria ABDELKAFI / AFP]
Enquête Attaque à l'arme blanche à Paris : l'analyse toxicologique de l'agresseur est négative

Ailleurs sur le web

Derniers articles