Procès Meilhon : la famille de Laetitia à la barre

Cecile de Oliveira, l'avocate de Jessica Perrais, le 30 mai 2013 au palais de justice dfe Nantes [Frank Perry / AFP] Cecile de Oliveira, l'avocate de Jessica Perrais, le 30 mai 2013 au palais de justice dfe Nantes [Frank Perry / AFP]

La soeur jumelle de Laetitia Perrais, Jessica, était trop choquée jeudi pour témoigner face à Tony Meilhon, le meurtrier présumé de sa soeur, devant la cour d'assises de Loire-Atlantique à Nantes où elle a toutefois fait le déplacement.

Jessica, 21 ans, vêtue d'un blouson de cuir, était représentée par l'éducatrice qui la suit et qui a expliqué l'ampleur des dégâts causés par ce drame sur elle.

Le visage concentré, la jeune femme est restée assise sur le banc des parties civiles, entourée de membres de sa famille et des cabinets d'avocats.

Bien que préparée en amont tant par son avocate Me Cécile de Oliveira que par un suivi psychologique, la jeune femme n'a pu suivre l'intégralité du procès qui a débuté le 22 mai.

Venue une première fois le troisième jour, elle était revenue lundi lors de l'interrogatoire de l'accusé sur les faits, mais elle en est partie, visiblement très atteinte, en cours de procès.

Jessica Perrais et son père Franck Perrais (G) lors des obsèques de Laetitia le 25 juin 2011 à Bernerie-en-Retz [Sebastien Evrard / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Jessica Perrais et son père Franck Perrais (G) lors des obsèques de Laetitia le 25 juin 2011 à Bernerie-en-Retz
 

"La rencontre lundi entre Jessica et Tony Meilhon a placé Jessica en état de choc", a souligné Me de Oliveira, dénonçant notamment la "jouissance" de l'accusé à décrire, sans épargner aucun détail cru, sa version du déroulement de la soirée. "Elle ne peut pas s'exprimer en la présence glaçante de Tony Meihon", a dit l'avocate.

Pendant ce récit, comme ensuite celui du père Franck Perrais, puis de la mère Sylvie Larcher, de Laetitia et Jessica, Tony Meilhon est resté concentré, les sourcils froncés. "Faut que ça s'arrête, faut qu'il paye", a lancé avant de quitter la barre la mère des deux filles, Sylvie Larcher, en colère, tandis que l'accusé, semblait affecté.

Dans un contexte familial très difficile, Laetitia et Jessica Perrais ont été placées en foyer à l'âge de 8 ans puis en famille d'accueil chez Gilles Patron en 2005.

Qui est Tony Meilhon ?

Vous aimerez aussi

Fraude Révision du procès Kerviel : la justice rejette la demande de l'ex-trader
Le tribunal correctionnel de Paris a décidé ce mardi que le procès aura lieu en décembre.
Procès Deux hommes jugés en décembre pour avoir usurpé l'identité d'Emmanuel Macron
Abattoir de Mauléon : le procès de la maltraitance animale
Procès Abattoir de Mauléon : six mois avec sursis requis contre l'ex-directeur

Ailleurs sur le web

Derniers articles