Des pro-cigarette électronique appellent les utilisateurs à se faire entendre

Une cigarette électonique [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives] Une cigarette électonique [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Des adeptes, fabricants et utilisateurs de la cigarette électronique, que la ministre de la Santé Marisol Touraine a l'intention d'interdire dans les lieux publics et aux moins de 18 ans, appellent samedi dans un communiqué "tous les utilisateurs" à "faire entendre leur voix".

"Nous appelons tous les utilisateurs de cigarettes électroniques à faire entendre leur voix et leur volonté de se libérer de la cigarette. Une nouvelle ère s'ouvre et nous ne resterons pas dans le passé, prisonniers du tabac", disent dans ce texte Norbert Neuvy, président du producteur e-Liquide D'Lice, Mickael Hammoudi, président du collectif des acteurs de la cigarette électronique (CACE), Stéphane Roverso, gérant de Vapostore, et Ghyslain Armand, "blogueur en chef de ma-cigarette.fr".

"La cigarette électronique est en passe de réussir ce que les campagnes de prévention ont entamé depuis des années: sortir le fumeur de la spirale du tabac", écrivent-ils.

Ils soulignent que la vapeur de la cigarette électronique est "infiniment moins nocive" pour l'utilisateur et ses proches que la combustion d'une cigarette classique.

Un rapport du pneumologue Bertrand Dautzenberg, remis à la ministre, juge cependant que la "e-cigarette" n'est "pas suffisamment encadrée" alors que les risques sanitaires à long terme sont encore méconnus.

"Paradoxalement, les premières pistes de réglementation semblent se caler sur la réglementation du tabac faite à l'origine pour dissuader le fumeur", ajoutent les signataires de l'appel.

À suivre aussi

Étude En 2018, 77,8 % des fumeurs ont acheté leurs cigarettes en France
Santé Les 8 méthodes pour arrêter de fumer
Trois plages marseillaises "sans tabac"
Santé publique Il est désormais interdit de fumer sur 3 plages de Marseille

Ailleurs sur le web

Derniers articles