Le procès de l'enseignante soupçonnée d'atteintes sexuelles renvoyé

Un palais de justice [Philippe Huguen / AFP/Archives] Un palais de justice [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Le procès, prévu lundi devant le tribunal correctionnel de Lille, d'une enseignante soupçonnée d'avoir eu une liaison avec une collégienne, a été renvoyé au 23 septembre, a-t-on appris auprès de son avocate, Me Aurélie Panier.

L'enseignante de collège de 34 ans est renvoyée pour atteintes sexuelles sur mineure de 15 ans par personne ayant abusé de son autorité, un délit passible de 10 ans de prison.

Elle est soupçonnée d'avoir entretenu une liaison avec une collégienne de 14 ans du 1er septembre 2011 au 24 avril 2013, une relation consentie selon son avocate.

Me Panier a demandé un renvoi pour "permettre à la justice de travailler" sereinement, la "pression médiatique" ayant débouché sur une "atteinte à la vie privée" de sa cliente.

L'avocate de l'enseignante va également demander que le procès se tienne à huis clos, a-t-elle indiqué.

L'enseignante, suspendue par le rectorat de Lille en attente de son jugement, avait été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec la jeune fille et ses proches, de se rendre aux abords et dans l'enceinte du collège ainsi que l'obligation de suivre des soins psychologiques.

Vous aimerez aussi

Le maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany (g) et son avocat Eric Dupond-Moretti quittent le tribunal, le 13 mai 2019 à Paris [STRINGER / AFP]
Justice «Blanchiment», «corruption» : acte II du procès Balkany
Les Balkany sont poursuivis pour avoir omis de payer l'impôt sur la fortune et sous-évalué leurs revenus entre 2009 et 2014.
Justice Procès Balkany : prison ferme et 10 ans d'inéligibilité requis contre le couple
Justice Strasbourg : trois ans ferme pour avoir jété son nouveau-né par la fenêtre

Ailleurs sur le web

Derniers articles