Les immatriculations neuves replongent en mai en France

Un ouvrier de chez Renault travaille sur une ligne d'assemblage, le 23 mai 2013 à Douai [Philippe Huguen / AFP/Archives] Un ouvrier de chez Renault travaille sur une ligne d'assemblage, le 23 mai 2013 à Douai [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Les immatriculations de voitures neuves ont replongé en France le mois dernier, avec un repli global du marché de 10,3% à 148.554 unités, selon les données brutes publiées lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les constructeurs hexagonaux affichent des chiffres contrastés.

Ainsi PSA contient sa baisse à 8,2% en mai sur un an, à 45.244 unités, grâce à la bonne tenue de Peugeot (-2,9% seulement, contre -14,5% pour Citroën). Mais le groupe Renault accuse pour sa part un plongeon de 16,5% (-20,3% pour la seule marque au losange) à 30.837 unités.

Les constructeurs étrangers sont en repli de 8,4% à 72.406 unités.

Les tendances sont identiques en tenant compte des jours ouvrables.

Sur les cinq premiers mois de l'année, le recul des immatriculations des voitures neuves atteint 11,9% (-11% corrigé des jours ouvrables), par rapport à la même période de 2012, avec 740.185 immatriculations.

Le groupe PSA a enregistré une chute de 15,4% entre janvier et mai à 217.516 voitures neuves vendues, marqué par une baisse marquée à la fois chez Peugeot (-12,2%) et chez Citroën (-19,2%). Chez Renault (-9,2% à 171.976 véhicules), la baisse de la marque au losange (-14,7% à 134.797 véhicules) a été partiellement compensée par un bond de 18,1% de Dacia (37.179 véhicules).

Les groupes étrangers ont également vu leurs ventes reculer sur la période de 10,6%, affichant 350.325 immatriculations de voitures neuves. Ils se sont arrogé 47,33% du marché français.

Les ventes de véhicules utilitaires légers, un indicateur de l'activité des entreprises, ont baissé de 11,2% en mai à 28.298 immatriculations, et ont reculé de 9,3% (-8,4% corrigé des jours ouvrables) entre janvier et mai avec 153.488 véhicules immatriculés.

Vous aimerez aussi

Les «gilets jau­nes» dénoncent depuis des semaines le «matraquage fiscal» des classes moyennes et populaires.
Carburants La fronde en gilet jaune
Automobile Aide pour les automobilistes, chèque énergie et policiers à l'école : tout ce qu'a annoncé Emmanuel Macron
Automobile Toyota rappelle des véhicules pour des Airbags défectueux

Ailleurs sur le web

Derniers articles