Violences au Trocadéro : 9 ultras du PSG devant le tribunal

Policiers et supporters du PSG se font face, le 13 mai 2013 au Trocadéro à Paris [Franck Fife / AFP/Archives] Policiers et supporters du PSG se font face, le 13 mai 2013 au Trocadéro à Paris [Franck Fife / AFP/Archives]

Neuf supporteurs ultras du PSG, soupçonnés d'avoir provoqué les violences du 13 mai au Trocadéro qui avaient considérablement terni la remise du trophée de champion de France au club, comparaissent mercredi-après midi devant le tribunal correctionnel de Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

Les neuf hommes, connus comme des ultras, ont été interpellés mardi. Ils sont présentés mercredi, en comparution immédiate, devant la 23ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, a-t-il été précisé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, toujours en cours, ces hommes de 19 à 34 ans, dont certains interdits de stade par le passé, sont soupçonnés d'avoir été à l'origine des violences sur l'esplanade, notamment avec des jets de projectiles.

Lors de leur garde à vue, "tous ont reconnu être des ultras sauf un", a précisé une source policière. Certains d'entre eux ont un casier judiciaire, selon la source.

Le Service de l'investigation transversale (SIT) a été chargé de l'enquête qui a mobilisé 20 policiers de ce service.

Arrivés en groupe sur l'esplanade d'où étaient parties les violences, ils ont été identifiés par la vidéosurveillance et interpellés mardi en région parisienne.

Ce sont pour certains d'anciens membres de groupes de supporteurs de la tribune Auteuil, a précisé la source policière.

Vous aimerez aussi

Le capitaine du Liverpool FC, Steven Gerrard (à gauche), quitte Anfield Road à Liverpool après la cérémonie du souvenir pour le 25e anniversaire de la tragédie de Hillsborough le 15 avril 2014 [Paul Ellis / AFP]
foot Il y a 25 ans, la tragédie d'Hillsborough
L'attaquant français Nicolas Anelka retourne sur le banc après avoir été remplacé par un coéquipier alors qu'il évoluait à West Bromwich Albion, ici contre  Everton, le 20 janvier 2014 au stade des Hawthorns [ / AFP/Archives]
foot Brésil : en attendant "Godot" Anelka
L'attaquant de la Juventus Sebastian Giovinco communie avec les fans après avoir marqué un but contre l'Udinese, le 14 avril 2014 au stade Friuli à Udine [ / AFP]
foot La Juventus sans pitié contre Udinese 3-1

Ailleurs sur le web

Derniers articles