Octuple infanticide : renvoi devant les assises de Dominique Cottrez

Dominique Cottrez (c), soupçonnée d'octuple infanticide, le 28 septembre 2010 à Villers-au-Tertre [- / AFP/Archives] Dominique Cottrez (c), soupçonnée d'octuple infanticide, le 28 septembre 2010 à Villers-au-Tertre [- / AFP/Archives]

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord) a confirmé dans un arrêt rendu vendredi le renvoi devant les assises de Dominique Cottrez, soupçonnée d'octuple infanticide, pour "assassinats", a déclaré à l'AFP un porte-parole du parquet général de Douai.

Estimant que les huit infanticides sont prescrits, les avocats de Mme Cottrez demandaient à la cour d'appel de statuer, mais leur demande a été déclarée irrecevable, a précisé Guillaume Maigret, secrétaire général du parquet général de Douai.

La cour d'appel, qui avait déjà jugé en octobre 2011 que les huit infanticides n'étaient pas prescrits, "ne se prononce pas sur la question de la prescription, considérant qu'elle avait déjà statué, (...) et parce qu'un pourvoi avait déjà été formé en Cassation", a expliqué M. Maigret.

La demande formée par les avocats de Mme Cottrez a donc été "déclarée irrecevable", a-t-il ajouté.

Dans son arrêt, la cour d'appel confirme l'ordonnance de mise en accusation du juge, prononçant le renvoi de Mme Cottrez devant la cour d'assises du Nord pour "assassinats", conformément aux réquisitions du parquet général, a indiqué M. Maigret.

Cette affaire d'infanticides, la plus importante connue en France, avait éclaté en juillet 2010, après la découverte des corps de huit nouveau-nés dans le petit village de Villers-au-Tertre (Nord).

À suivre aussi

Faits divers Chambéry : un homme tué d’une quarantaine de coups de couteau dans le dos
Santé Six salariés sur 10 dérangés par le bruit au travail selon une étude
Enquête Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi les empreintes digitales peuvent être trompeuses

Ailleurs sur le web

Derniers articles