Furosémide Teva : l'inspection continue

Le site de production de Teva à Sens (Yonne), le 10 juin 2013 [Fred Dufour / AFP] Le site de production de Teva à Sens (Yonne), le 10 juin 2013 [Fred Dufour / AFP]

L'inspection des experts de l'Agence du médicament (ANSM) se poursuit mardi sur le site du laboratoire Teva à Sens (Yonne) où ont été produites des boîtes de diurétique Furosémide comportant par erreur des somnifères, a-t-on appris auprès de l'ANSM.

L'inspection qui a démarré lundi vise à comprendre pourquoi des cachets de somnifère Zopiclone ont remplacé du diurétique dans certains boîtes de Furosémide Teva 40 mg, ce qui pourrait être lié à deux décès et un "cas grave", selon l'Agence.

Le bilan officiel de l'ANSM reste pour l'instant à ces trois cas notifiés mais "il y a des cas qui remontent de partout", encore non vérifiés et non confirmés, indique une porte-parole de l'Agence.

Un point pourrait être fait d'ici la fin de la journée de mardi par l'Agence sur un nouveau bilan et éventuellement sur l'état d'avancement de l'inspection, ajoute-t-elle.

Vous aimerez aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles