Grève des contrôleurs aériens : 1800 vols annulés

Des aiguilleurs du ciel le 16 juillet 2007 à Roissy [Francois Guillot / AFP/Archives] Des aiguilleurs du ciel le 16 juillet 2007 à Roissy [Francois Guillot / AFP/Archives]

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé que 1.800 vols avaient été annulés mardi en France à la suite du mouvement de grève de certains aiguilleurs du ciel, soit environ un quart des vols attendus dans la journée.

Un porte-parole a indiqué à l'AFP que 1.800 vols avaient été annulés, alors qu'en moyenne "il y a 7.650 vols sur la journée", assurant toutefoisque la situation était "globalement assez calme dans les aérogares".

"Pour l'instant, la situation est calme dans les deux aéroports mais des retards sont à prévoir dans la journée", a indiqué un porte-parole d'ADP, faisant par ailleurs état de possibles annulations de vols de dernière minute.

Le syndicat autonome des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA), qui se dit majoritaire chez les aiguilleurs du ciel, a déposé un préavis du 11 au 13 juin, afin de dénoncer "les conséquences directes sur la politique nationale des contraintes européennes" dans le secteur.

D'autres syndicats (CGT, CFDT, Unsa et FO) représentant les contrôleurs aériens de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) ont déposé des préavis, mais pour la seule journée de mercredi, afin notamment de dénoncer le projet de Bruxelles visant à créer un "ciel unique" au niveau européen.

A la suite de ces préavis, la DGAC a demandé pendant le week-end aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 50% de mardi à jeudi aux aéroports de Roissy, Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux.

Un hall de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, le 13 mai 2003 [Jacques Demarthon / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Un hall de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, le 13 mai 2003
 

Selon un porte-parole de la DGAC, il ne devrait pas y avoir, malgré la grève, "de cacophonie ni de passagers en errance, les dispositions ayant été prises en amont".

Les principaux aéroports régionaux étaient affectés aussi par ce mouvement. Ainsi à Nice, 31% des vols ont été annulés mardi aux départs et 32% aux arrivées, selon une porte-parole, soulignant que les navettes reliant la ville à Paris étaient les plus affectées.

A Marseille, 30% des vols étaient aussi annulés, à Lyon 41%.

L'Union des aéroports français (UAF) et la Fédération de l'aviation marchande (Fnam) ont dénoncé "une grève injustifiée et inopportune"."Ces actions ne peuvent que fragiliser l'ensemble du transport aérien français, déjà très touché par la crise", écrit l'UAF dans un communiqué.

Vous aimerez aussi

Politique CSG : Édouard Philippe promet un geste fiscal pour 300.000 retraités
Social Un plan santé très attendu par les professionnels du secteur
Social Plan santé : environ 400 millions d'euros supplémentaires pour l'Assurance maladie en 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles