Grève du contrôle aérien : 1.800 vols annulés

Le tarmac vide de l'aéroport de Montpellier, le 11 juin 2013 [Pascal Guyot / AFP] Le tarmac vide de l'aéroport de Montpellier, le 11 juin 2013 [Pascal Guyot / AFP]

Le deuxième jour de grève des contrôleurs aériens a entraîné mercredi l'annulation de 1.800 vols en France, comme la veille, mais la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a indiqué s'attendre à une journée "plus compliquée".

"C'est exactement la même configuration qu'hier (mardi), avec 1.800 vols" sur une moyenne de 7.650 vols sur la journée, a affirmé à l'AFP un porte-parole de la DGAC.

"La journée s'annonce plus compliquée qu'hier" avec des annulations et des retards à craindre, d'autres syndicats ayant rejoint le mouvement, a-t-il précisé.

En outre, "les contrôleurs sont couverts par un préavis de grève et le matin à la prise de service, c'est la surprise, ils viennent où ils ne viennent pas", a expliqué le porte-parole.

Le syndicat autonome des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA) qui avait lancé la grève mardi, a été rejoint mercredi par la quasi totalité des syndicats de la DGAC (CGT, CFDT, Unsa et FO), dans le cadre d'une journée d'action européenne.

Des actions sont également prévues dans 10 autres pays européens avec des membres de la Fédération Européenne des travailleurs des Transports (ETF). Ils dénoncent tous le projet de Bruxelles, lancé il y a une dizaine d'années, visant à créer un "ciel unique" européen.

 
 

Les centres de navigation aérienne d'Athis-Mons, Reims, Brest, Aix-en-Provence et Bordeaux sont aussi en service minimum.

Par contre, les aéroports de Figari, Montpellier, Perpignan, Angoulème et Agen, sont fermés.

Vous aimerez aussi

Politique CSG : Édouard Philippe promet un geste fiscal pour 300.000 retraités
Social Un plan santé très attendu par les professionnels du secteur
Social Plan santé : environ 400 millions d'euros supplémentaires pour l'Assurance maladie en 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles