Angoulême : un collégien frappe un enseignant

La façade d'un collège [Gerard Julien / AFP/Archives] La façade d'un collège [Gerard Julien / AFP/Archives]

Les enseignants d'un collège d'Angoulême ont exercé leur droit de retrait lundi après-midi et mardi matin après l'agression d'un collègue, frappé en plein cours par un élève à qui il tentait de confisquer son téléphone, a-t-on appris auprès du rectorat, qui précise que l'adolescent avait été exclu à titre conservatoire.

La scène s'est produite lundi après-midi au collège Jules Verne d'Angoulême, lors d'un cours de sciences de la vie et de la terre (SVT), selon la même source, confirmant une information de La Charente libre.

L'enseignant voulait retirer son téléphone mobile à un élève, dont l'âge n'a pas été communiqué. Ce dernier s'est alors énervé, avant de se lever et d'asséner un coup de poing à l'enseignant au niveau de la tempe, a-t-on ajouté.

Le professeur, sonné par le coup, est tombé à terre mais n'a pas été hospitalisé, a-t-on précisé.

Ses collègues ont immédiatement fait jouer leur droit de retrait et les cours ont été suspendus, a-t-on indiqué.

Le directeur académique de la Charente s'est rendu mardi matin au collège où il a rencontré les professeurs, a-t-on précisé, ajoutant que les cours avaient finalement repris mardi après-midi.

L'élève a quant à lui été exclu à titre conservatoire et devra comparaître prochainement devant une commission de discipline, a-t-on ajouté.

Selon La Charente Libre, les enseignants, qui réclament notamment la nomination d'un Conseiller principal d'éducation, vont déposer un préavis de grève pour lundi.

Vous aimerez aussi

Alpes-Maritimes : le collège du bonheur
Education Alpes-Maritimes : découvrez le «collège du bonheur»
Indre-et-Loire Des motards escortent un collégien harcelé à la sortie des cours
Drame Seine-et-Marne : une collégienne se suicide sur la ligne B du RER

Ailleurs sur le web

Derniers articles