Assemblée: déclarations d'intérêts et de patrimoine pour 7.000 personnalités

Une vue de l'Assemblée nationale, à Paris [Joel Saget / AFP/Archives] Une vue de l'Assemblée nationale, à Paris [Joel Saget / AFP/Archives]

L'Assemblée nationale a voté mercredi soir l'article du projet de loi sur la transparence obligeant quelque 7.000 élus et hauts fonctionnaires à faire une déclaration de patrimoine et d'intérêts.

Il s'agit notamment des maires de villes de plus de 20.000 habitants, des maires-adjoints de celles de plus de 100.000 habitants, des présidents de conseils généraux, régionaux ou d'intercommunalités, des parlementaires européens, des membres des cabinets ministériels, des hauts fonctionnaires nommés en Conseil des ministres et des dirigeants d'entreprises publiques.

Toutes ces personnalités seront ainsi soumises à la même obligation de déclaration de patrimoine et d'intérêts déjà votée la veille par l'Assemblée pour les parlementaires.

Aux termes d'un autre article du projet, les déclarations d'intérêts seront publiées. Quant aux déclarations de patrimoine, seules celles des élus exerçant une fonction exécutive locale seront consultables en préfecture (mais non publiées) dans les mêmes conditions que celles des parlementaires. Celles des autres personnalités resteront confidentielles.

Vous aimerez aussi

Nicolas Maduro lors d'une commémoration militaire
Venezuela Nicolas Maduro recrute dans sa milice pro-gouvernementale
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 7 octobre 2013 à Paris [Joël SAGET / AFP/Archives]
Politique Pacte et privatisations : vers l'adoption définitive d'un projet de loi controversé
Theresa May pourrait cette semaine mettre les députés face à un choix : soit ils votent son accord, soit l'éventuel projet alternatif qui émergerait des votes prévus au Parlement lundi 1er avril.
Royaume-Uni Brexit : vers un quatrième vote des députés sur l'accord de Theresa May ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles