Moines de Tibéhirine : "toute coopération sera bienvenue"

Photo prise le 26 mai 1996 du monastère de Tibérihine dans l'Atlas algérien Photo prise le 26 mai 1996 du monastère de Tibérihine dans l'Atlas algérien [ / AFP/Archives]

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a déclaré mercredi que "toute coopération" entre la justice française et la justice algérienne "sera bienvenue" sur l'"assassinat" des moines de Tibéhirine.

"Toute coopération sera bienvenue sur ce sujet pour enfin faire la vérité", a souligné la porte-parole lors d'un point de presse à l'issue du Conseil des ministres, alors qu'elle était interrogée sur l'appel des familles des religieux à François Hollande dont fait état Le Figaro.

"Concernant l'assassinat des moines de Tibéhirine, la position de la France, c'est tout simplement que nous voulons que toute la vérité soit faite avec, si besoin, un certain nombre de coopérations qui doivent s'établir entre l'enquête menée par la justice française et puis celle de la justice algérienne, qui travaille évidemment en toute indépendance", a relevé aussi Najat Vallaud-Belkacem.

"C'est une affaire que le président (Hollande) connaît et suit régulièrement", a-t-elle ajouté.

Les familles des moines de Tibéhirine réclament l'aide de François Hollande pour vaincre "la résistance des autorités algériennes" à collaborer avec la justice française qui enquête sur l'assassinat de leurs proches, dans une lettre révélée par Le Figaro paru mercredi.

 

Vous aimerez aussi

L'Algérie est «seulement» le deuxième pays d'Afrique a éradiquer le paludisme.
Santé L'Algérie et l'Argentine, deux pays débarrassés du paludisme
Des manifestations d'étudiants étaient organisées dans toute l'Algérie
Algérie Les étudiants font face à l'armée en Algérie
crise politique Contestation en Algérie, en direct : le chef d'état-major appelle au respect du calendrier

Ailleurs sur le web

Derniers articles