Ce qui change au 1er juillet

Une gazinière [Pierre Andrieu / AFP/Archives]

Prix qui augmentent, prestations sociales calculées autrement, nouvelles normes… Traditionnellement, la vie quotidienne est affectée par de nombreux changements au 1er juillet. Et 2013 ne déroge pas à la règle.

 

Des prix qui augmentent

Les tarifs du gaz connaîtront ce matin leur première hausse depuis le mois de janvier (+ 0,5 %) et un nouveau mode de calcul. Celui-ci affecte moins le pouvoir d’achat, assure le ministère de l’Ecologie et de l’Energie.

Les frais de fourrière vont coûter plus cher dès ce matin : 2 eu­ros de majoration pour une voiture, soit 115,10 euros l’enlèvement et 6,10 eu­ros par jour. Sans compter l’amende.

Le tabac augmentera le 15 juillet de 20 centimes. Cette hausse, inférieure à celle souhaitée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, permettra au paquet le plus vendu en France de ne pas dépasser les 7 euros.

 

Des prestations recalculées

L’allocation chômage va être revalorisée aujourd’hui de 0,6 % pour environ 1,5 million de personnes. Selon l’Unedic, elles toucheront de 7 à 17 centimes de plus par jour.

La couverture maladie universelle va être élargie aujourd’hui. Le relèvement de son plafond de ressources et celui de l’aide à la complémentaire santé (8,3 % dans les deux cas) concernent 750 000 nouveaux bénéficiaires.

Le montant du congé maternité sera plus simple à comprendre. Le salaire pris en compte est diminué d’un taux forfaitaire ; alors qu’il différait selon les régions, celui-ci est désormais fixé à 21 %. Quant au montant maximal de l’indemnité journalière, il est fixé à 80,15 euros.

 

Des ajustements économiques

L’épargne salariale peut désormais être débloquée vers la consommation pour redonner du pouvoir d’achat. D’ici au 31 décembre, cet argent peut notamment servir à acquérir une voiture.

Les entreprises sont incitées à délaisser les contrats courts. En vertu de l’accord signé par les partenaires sociaux, la part patronale d’assurance chômage augmente : il passe ainsi de 4 à 7 % pour un CDD inférieur à un mois.

Certains services à la personne voient leur TVA passer de 7 à 19,6 %, comme le jardinage, les cours à domicile ou l’assistance informatique.

 

L’environnement protégé

Les bâtiments non résidentiels ont désormais l’obligation d’éteindre leur éclairage la nuit. Cette disposition est valable pour les magasins, bureaux entre 1h et 7h du matin. 

De quoi économiser la consommation annuelle d’électricité de 750 000 ménages

IDE

À suivre aussi

Maltraitance : 22 mesures gouvernementales pour libérer la parole des enfants
Société Maltraitance : 22 mesures gouvernementales pour protéger les enfants
Le rapport met en lumière les négligences et les carences qui persistent au sein des institutions publiques.
Société Violence des enfants : le Défenseur des droits alerte les institutions
Société Des familles privées d'aides de la CAF pour la garde d'enfants après un bug informatique

Ailleurs sur le web

Derniers articles