Il agresse sexuellement sa fille de 7 ans dans un parc

Une voiture de police (illustration).[BORIS HORVAT / AFP]

Un joggeur et un cycliste ont surpris vendredi un homme en train d'agresser une fillette sur un banc public, dans un parc de Bruxerolles, proche de Poitiers. Il a été mis en examen hier pour viol et agression sexuelle.

 

Un homme d'une quarantaine d'années a été déféré au parquet du tribunal de Poitiers pour viol et agressions sexuelles, dimanche en fin d'après-midi, après 48 heures de garde à vue, a rapporté la Nouvelle République. Il avait été interpellé vendredi soir, à Buxerolles.

Il était environ 19h30 vendredi soir lorsque deux sportifs amateurs, un joggeur et un cycliste, se croisent dans une allée d'un parc régulièrement fréquenté. Ils aperçoivent simultanément un homme, sur un banc, penché au-dessus d'une fillette dans une position sans équivoque, visiblement en train de l'agresser.

 

L'un d'eux interpelle verbalement le suspect tandis que l'autre compose le 17. L'homme quitte précipitamment les lieux selon les témogignages. Les deux hommes, restant en contact permanent avec les autorités, suivent le violeur de loin, jusqu'à son domicile. Ils communiquent alors l'adresse à la police qui envoie une patrouille pour interpeller le suspect.

En garde à vue, celui-ci avoue que la fillette, âgée de 7 ans, est sa fille, dont il a la garde alternée et qui vit habituellement avec sa mère dans la Marne. L'enfant, confirme également la thèse de l'agression sexuelle, a est confiée au service sociaux. Elle devrait prochainement être ramenée à sa mère. Lors de la prolongation de la garde à vue, le père de 40 ans reconnaît également avoir violé une autre jeune fille de son entourage, mineure au moment des faits.

Dimanche, le père a été mis en examen pour viol et agression sexuelle des deux victimes - pour viol sur l'une et viol et agressions sexuelles concernant l'autre - et placé en détention provisoire. 

 

91 agressions sexuelles en 4 jours place Tahrir  

Des chiens errants sauvent une fillette d'un violeur 

Ils adoptent un enfant russe et le violent pendant six ans 

Trois viols auraient-ils pu être évités par un test ADN ?

 

Vous aimerez aussi

La justice enquête sur le selfie de Benalla à Poitiers
Affaire Benalla La justice va enquêter sur le selfie de Benalla à Poitiers
Elles veulent sauver leur entreprise
Emploi La lutte des salariées du corsetier «Indiscrete» pour sauver leur entreprise
Le chef français Joël Robucho à Paris, le 14 janvier 2016 [FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives]
Hommage Les toques du monde s'inclinent devant Joël Robuchon à Poitiers

Ailleurs sur le web

Derniers articles