Le contenu de la réforme des retraites dévoilé

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault (2e d), accompagné du ministre du travail, Michel Sapin (d) et de la ministre de la santé, Marisol Touraine (3e d), reçoit le 27 août 2013 les représentants de l'Union syndicale Solidaires à l'hôtel Matignon [Bertrand Guay / AFP] Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault (2e d), accompagné du ministre du travail, Michel Sapin (d) et de la ministre de la santé, Marisol Touraine (3e d), reçoit le 27 août 2013 les représentants de l'Union syndicale Solidaires à l'hôtel Matignon [Bertrand Guay / AFP]

La réforme des retraites sera financée notamment par une hausse des cotisations patronales et salariales de 0,15 point en 2014, le gouvernement renonçant finalement à augmenter la CSG, a indiqué mardi Matignon.

La hausse des cotisations patronales et salariales sera progressive sur quatre ans: 0,15 point en 2014, puis 0,05 en 2015, 2016 et 2017, soit au final 0,3 point pour les actifs comme pour les employeurs en 2017.

La durée de cotisations, qui s'élèvera en 2020 à 41 ans et trois trimestres, sera portée progressivement à 43 ans en 2035.

La durée de cotisation requise pour une retraite à taux plein, qui s'élèvera à 41 ans et trois trimestres en 2020, sera ensuite portée à 42 ans en 2023, 42 ans et un trimestre en 2026, 42 ans et demi en 2029, 42 ans et trois trimestres en 2032, et 43 ans en 2035, a-t-on précisé de même source.

Le futur compte pénibilité, mis en place à partir du 1er janvier 2015 dans le cadre de la réforme des retraites, sera financé par les entreprises, a indiqué mardi Matignon.

Ce compte personnel de pénibilité sera "financé par une cotisation des employeurs : une cotisation minimale de toutes les entreprises et une cotisation de chaque entreprise tenant compte de la pénibilité qui lui est propre", a-t-on précisé de même source.

Vous aimerez aussi

Le bien-être au travail va-t-il s’imposer dans les entreprises ?
Social Le bien-être au travail va-t-il s’imposer dans les entreprises ?
Val-de-Marne : une association pour aider les sans-abri
Social Une association vient en aide aux sans-abri dans le Val-de-Marne
Près de 140 migrants ont été mis à l'abri ce jeudi 31 janvier.
Social Paris : énième mise à l'abri de migrants dans la capitale sur fond de critiques des associations

Ailleurs sur le web

Derniers articles