Refoulés de leur lycée pour leur tenue

Des lycéens devant leur établissement. (Photo d'illustration)[GERARD JULIEN / AFP]

Plusieurs dizaines de lycéens, à Menton (Alpes-Maritimes) et à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) se sont récemment vus refuser l'accès à leur établissement en raison de leur tenue vestimentaire jugées inappropriées. Dans les deux cas, la décision passe mal auprès des parents d'élèves.

 

Est-ce le retour du débat sur l'uniforme à l'école ? Deux lycées français ont, en effet, interdit l'entrée de leur établissement à des dizaines d'élèves en raison de vêtements jugés inappropriés. Des directives qui ne sont pas du goût des parents d'élèves.

Mercredi à Menton, (Alpes-Maritimes), une cinquantaine d'élèves n'ont pu pénétrer dans le lycée professionnel Paul-Valéry car ils portaient jeans et baskets.

Selon Nice-Matin, qui rapporte les faits, une telle décision a été motivée par l'application stricte du règlement intérieur, adopté lors du dernier conseil d'administration du lycée. "Nous interdisons toutes chaussures qui s'apparentent à des baskets. Pendant quinze jours, ça va être difficile mais ils vont rentrer dans le moule", a expliqué au quotidien Franck Caspar, proviseur adjoint de l'établissement scolaire.

Plusieurs parents d'élèves auraient téléphoné au lycée pour faire part de leur colère tandis que la Fédération des conseils de parents d'élèves des Alpes-Maritimes (FCPE 06) qualifie la situation "d'inacceptable".

 

"Tenue convenable et soignée"

Situation similaire au lycée polyvalent Blaise-Pascal de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), où plusieurs dizaines de jeunes ont été refoulés jeudi à l'entrée de l'établissement en raison de leur tenue, rapporte Le Parisien.

Selon le quotidien, le règlement intérieur du lycée exige le porte d'une "tenue convenable et soignée, non extravagante ni provocante comme des vêtements déchirés ou trop courts".  Aussi, tous les élèves portant pantacourts, robes arrivant à mi-cuisse, bermudas et tongs n'ont pu accéder à l'enceinte de leur établissement scolaire.

Une mère témoigne de sa colère au Parisien alors qu'elle a été contrainte de se rendre en urgence au lycée avec des tenus de rechange pour sa fille et les amies de celle-ci.

Le proviseur du lycée Blaise-Pascal a reconnu dans les colonnes du journal une application particulièrement "stricte" du règlement mais se justifie : "l'an passé, il y a eu des abus avec certaines tenues vraiment inappropriées, au ras des fesses par exemple". De plus, des lycéens avaient lancé sur Facebook un appel pour se rendre au lycée en short, souligne le proviseur.

Des explications qui n'ont pas satisfait les parents d'élèves furieux. Ces derniers prévoient un rassemblement devant l'établissement samedi à 8h

 

Un lycée interdit jupes courtes et décolletés

Son short est trop court, elle ne peut prendre l'avion

 

À suivre aussi

Santé Trop de dépistages du cancer ? Plusieurs médecins tirent le signal d'alarme
La réaction de Marine Le Pen à propos de l’enfant portant une étoile jaune
Polémique Polémiques suite à la marche contre l'islamophobie : la réaction de Marine Le Pen
Marche contre l'islamophobie : la photo d'une enfant portant une étoile jaune suscite l'indignation
Polémique Marche contre l'islamophobie : la photo d'une enfant portant une étoile jaune suscite l'indignation

Ailleurs sur le web

Derniers articles