Le tiers payant chez le médecin en 2017

Marisol Touraine le 18 septembre 2013 à Paris [Eric Feferberg / AFP/Archives] Marisol Touraine le 18 septembre 2013 à Paris [Eric Feferberg / AFP/Archives]

Le tiers payant, qui permet de ne pas avancer l'argent d'une consultation chez le médecin, sera généralisé en 2017, annonce la ministre de la Santé Marisol Touraine dans un entretien au quotidien Libération à paraître lundi.

"D’ici à 2017, quand vous irez voir votre médecin, vous n’aurez plus à avancer le prix de la consultation" et "dès la fin de l’année prochaine", le tiers payant sera ainsi possible pour les ménages aux revenus modestes", indique la ministre, dont les propos ont été confirmés par son entourage.

Mme Touraine doit détailler lundi la stratégie nationale de santé du gouvernement. Cette proposition de généraliser le tiers payant pour les consultations chez des médecins du secteur 1 (ne pratiquant pas de dépassement d'honoraires) figure dans le rapport du comité des sages présidé par Alain Cordier, ancien directeur de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Actuellement, le tiers payant est octroyé seulement aux bénéficiaires de la CMU-C (couverture maladie universelle) et de l'AME (Aide médicale d'Etat).

Le tiers payant, qui se pratique déjà en pharmacie, permet au patient de ne pas avancer l'argent de la consultation, remboursée directement au médecin par l'assurance maladie et la complémentaire.

La ministre de la Santé annonce aussi que pour faciliter l’accès aux soins dans les déserts médicaux le gouvernement va ouvrir "très prochainement" plus de 300 maisons de santé pluridisciplinaires  et installer les "praticiens territoriaux".

"Il y en aura 200 à la fin de l’année, indique-t-elle. "Ce sont des médecins généralistes qui s’installent dans des zones désertées, et on leur assure un revenu garanti de 3 600 euros par mois".

La ministre de la Santé promet aussi que les "critères des contrats" des mutuelles seront "renforcés" dans la prochaine loi de financement de la Sécurité sociale car "la qualité des complémentaires santé doit être garantie aux Français".

Sur les droits des patients, Marisol Touraine affirme qu'ils vont "franchir une nouvelle étape", avec "dès l’année prochaine la possibilité d’actions de groupe en matière de santé".

Vous aimerez aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles