Qui en veut au patrimoine religieux du Morbihan ?

Dans le bourg de Bubry (Morbihan).[Google Street View]

Statues décapitées, calvaires vandalisés…le Morbihan est frappé par une série de dégradations d'édifices religieux depuis le mois de juin.

 

Qui en veut au patrimoine religieux de la région de Pontivy ? Statues décapitées, calvaires vandalisés, tentative d'incendie dans une chapelle… depuis le mois de juin la gendarmerie a recensé des dizaines de dégradations d'objets d'art religieux. Tous, ou presque, dans la région de Pontivy, au nord-ouest du département.

Tout a commencé à Melrand, une petite commune tranquille située à 17 km de Pontivy. La chapelle de Notre-Dame du Guelhouit, un édifice du XVIIe inscrit aux monuments historiques depuis une dizaine d'années, est victime d'une tentative d'incendie. Un événement sans gravité, si ce n'est que quelques jours plus tard, le calvaire et une croix sont volontairement détériorés sur la même commune. L'épisode ne fait pas une ligne dans les médias locaux.

Mais fin août, le calvaire de Bubry, une commune limitrophe, est pris pour cible à son tour et une statue de la chapelle Sainte-Hélène est retrouvée en morceaux. Cette fois, la population et la presse s'interrogent. Sont-ce des actes isolés ou bien des dégradations en série ? Nul ne le sait, mais cet enchaînement de faits suscite l'indignation.

 

Une statue classée du XVe en morceaux

A partir du 6 septembre ce vandalisme en série prend une tournure autrement plus inquiétante. Ce jour-là, c'est une vierge à l'enfant en pierre polychrome du XVe siècle qui est retrouvé brisée dans l'église de Ploemeur. Le curé n'a pas de doutes : "On l’a faite tomber. C’est un acte volontaire" indique-t-il au Télégramme de Brest. D'autant plus dommageable que la statue était classée. L'émoi est considérable dans le département.

Et comme si cette médiatisation satisfaisait le ou les auteurs de ses méfaits, le même spectacle se reproduit huit jours plus tard, une nouvelle fois à Melrand. Deux statues du calvaire du bourg sont retrouvées descellées et jetées au sol. Les victimes ? Une vierge et un Saint Jean datant de 1827, toutes deux classées monument historique.

 

Une vierge de Lourdes décapitée

Après une brève accalmie, les dégradations ont repris début octobre à Bieuzy. Cette fois, c'est une statue de Saint-Joseph qui a été descendue de la colonne d'un calvaire et jetée sur un talus.

Le week-end dernier, c'est l'une des nombreuses chapelles du village, celle de Castennec, qui a été visitée. Bilan : deux statues en plâtre cassées et deux autres en bois renversées. Le dernier acte de vandalisme constaté l'a été dans la grotte de Lourdes de Plouay. Une statue de la Vierge a été décapitée et une Sainte-Bernadette abîmée à coups de projectiles.  

Le quotidien Ouest-France avance que l'enquête privilégie la piste d'un déséquilibré, agissant chaque fois selon un même mode opératoire. Le ou les individus portent des gants et se déplacent à pied ou à vélo. Mais la gendarmerie reste, elle, très prudente indiquant que rien ne permet d'affirmer pour l'instant qu'il s'agit de la même personne. 

MAJ 03/12/2013

La chapelle Notre-Dame du Guelhouit a de nouveau été victime dans la matinée du 3 décembre d'un incendie volontaire. Allumé dans les combles, il a endommagé des boiseries et la charpente. L'alerte donnée par une passante a permis aux pompiers d'intervenir rapidement.

 

Trois églises du Finistère profanées 

Monuments nationaux : la Cour des comptes demande des efforts de gestion 

Picardie : le bunker géant d'Hitler bientôt monument historique ? 

Un monument historique détruit "par erreur" en plein Paris

 

 

Vous aimerez aussi

Un coutelier guilloche le ressort d'un couteau, le 18 mai 2005 dans la coutellerie Fontenille-Pataud de Thiers.  [Martin Bureau / AFP/Archives]
Industrie Le village de Laguiole en appelle au président Hollande
Des habitants fuient leur quartier ravagé par les flammes le 13 avril 2014 à Valparaiso [Martin Bernetti / AFP]
chili La lutte continue contre l'incendie de Valparaiso
Lobby de l'hôtel Lutetia à Paris le 10 avril 2014 [Franck Fife / AFP]
Tourisme Le Lutetia ferme pour rénovation

Ailleurs sur le web

Derniers articles