Les Lapins crétins débarquent au Futuroscope

Présentation de la nouvelle attraction "La machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins", le 7 décembre 2013 au Futuroscope de Poitiers [Guillaume Souvant / AFP] Présentation de la nouvelle attraction "La machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins", le 7 décembre 2013 au Futuroscope de Poitiers [Guillaume Souvant / AFP]

Le Futuroscope a présenté samedi en avant-première sa nouvelle attraction "La machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins" que les visiteurs pourront voir à partir du 21 décembre.

Une innovation inspirée de l'univers des Lapins crétins, vedettes d'un jeu vidéo créé par Ubisoft et vendu à plus de 14 millions d’unités dans le monde. Présent à Poitiers, Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft a parlé d'une expérience "drôlement crétine" et d'une "première" après la déclinaison en BD puis une série avec France Télévision.

Des spectateurs de la nouvelle attraction "La machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins", le 7 décembre 2013 au Futuroscope de Poitiers [Guillaume Souvant / AFP]
Photo
ci-dessus
Des spectateurs de la nouvelle attraction "La machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins", le 7 décembre 2013 au Futuroscope de Poitiers
 

L’attraction commence par "La salle des tableaux" où les visiteurs découvrent 27 peintures célèbres détournées par l'humour des Lapins crétins. Ils traversent ensuite un cabinet de curiosités où sont exposés une centaine d'objets. Une mise en bouche avant le temps fort de l'attraction: un train composé de trois wagons de cinq sièges, en forme de cuvettes de WC, qui propose une virée loufoque, truffée d'effets spéciaux sensoriels très réussis.

Munis de lunettes 3D, les visiteurs sont entraînés dans un voyage déjanté à travers les grands moments de l'histoire revus et corrigés par l'humour des Lapins crétins.

Cette nouvelle attraction a mobilisé plus de cent personnes pendant 18 mois.

Le PDG d'Ubisoft Yves Guillemot (g) et le directeur du Futuroscope, Dominique Hummel (d), à l'inauguration de la nouvelle attraction "la machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins", le 7 décembre 2013 au Futuroscope de Poitiers [Guillaume Souvant / AFP]
Photo
ci-dessus
Le PDG d'Ubisoft Yves Guillemot (g) et le directeur du Futuroscope, Dominique Hummel (d), à l'inauguration de la nouvelle attraction "la machine à voyager dans le temps avec les Lapins crétins", le 7 décembre 2013 au Futuroscope de Poitiers
 

"C'est du fun intelligent, pédagogique, intergénérationnel", a assuré Dominique Humel, le directeur du Futuroscope, pour lequel "cette nouveauté est faite pour relancer la machine Futuroscope".

Selon son directeur, la saison 2013 a été difficile à cause d'une mauvaise météo notamment en février, mars et avril.

Pas d’inquiétude pour autant précise Dominique Humel : "Depuis trois ans nous avons dégagé des profits. Nous avons une bonne situation financière et pas d'emprunt. Nous avons été parfaitement capables de financer cette nouvelle attraction à hauteur de six millions d'euros".

Le Futuroscope devrait enregistrer en 2013 un peu plus de 1,5 million d'entrées pour un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros. Il est le second parc d’attraction de France, derrière Disneyland Paris et devant la parc Astérix, dans l'Oise, et le parc d'attraction du Puy du fou en Vendée. Il emploie 800 personnes en équivalents temps plein.

Vous aimerez aussi

Un coutelier guilloche le ressort d'un couteau, le 18 mai 2005 dans la coutellerie Fontenille-Pataud de Thiers.  [Martin Bureau / AFP/Archives]
Industrie Le village de Laguiole en appelle au président Hollande
Le funambule Denis Josselin au-dessus de la Seine le 6 avril 2014 [Bertrand Guay / AFP]
Paris Denis Josselin 25 mètres au-dessus de la Seine
Direct Matin Découvrez notre dossier spécial Running

Ailleurs sur le web

Derniers articles