Prothèses PIP : 4 ans pour Jean-Claude Mas

Jean-Claude Mas lors de son procès. [GERARD JULIEN / AFP]

Jean-Claude Mas, fondateur de la société varoise PIP, a été condamné à quatre ans de prison dans l'affaire des prothèses mammaires frauduleuses. 

 

Le tribunal correctionnel de Marseille a rendu son verdict dans l'affaire des prothèses mammaires frauduleuses. Le fondateur de la société PIP (Polum Implant Prothèse), Jean-Claude Mas a été condamné à quatre ans de prison, 75.000 euros d'amende et l'interdiction définitive d'exercer dans le secteur médical ou de gérer une société.

Quatre autres prévenus, d'anciens cadres ou dirigeants de l'entreprise, ont été condamnés à des peines allant de trois ans de prison dont deux avec sursis, à 18 mois avec sursis. 

L'avocat de Jean-Claude Mas, Me Yves Haddad, a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Le scandale sanitaire des prothèses PIP avait éclaté en 2010. Le bilan de l'affaire recense 7.500 ruptures d'implants et 3.000 effets indésirables. 

 

 

 

 

À suivre aussi

Animaux Un chien maltraité assiste au procès de son bourreau pour la première fois
Bernard Tapie, trop affaibli, absent du délibéré de son procès
Justice Bernard Tapie, trop affaibli, absent du délibéré de son procès
Justice Pollution de l'air : la justice reconnaît une «faute» de l'Etat

Ailleurs sur le web

Derniers articles