Un homme tue un SDF et boit son sang

Image d'illustration[AFP]

Un homme d’une vingtaine d’années a été arrêté dimanche matin à Colombes (Hauts-de-Seine), après avoir mortellement agressé un SDF. Il a par ailleurs déclaré avoir bu le sang de sa victime.

 

Il est quatre heures du matin, dimanche, lorsqu’un individu d’une vingtaine d’années, couvert de sang, sonne à à la porte d'une maison du centre-ville de Colombes.

Alertés par sa blessure à la main, les riverains, qui organisent une fête, appellent les secours pour qu’ils prennent en charge l’homme.

Arrivés sur place, ils s’avisent de l’énorme quantité de sang qui macule les vêtements du mystérieux individu et décident de prévenir la police.

 

Victime égorgée

Le blessé explique alors qu’il vient de tuer un homme dans un parking souterrain avant de boire son sang.

Pour vérifier ces dires, les policiers se rendent à l’endroit indiqué par le jeune homme, à quelques centaines de mètres d'ici. Là, ils découvrent le corps d’un SDF, âgé de 49 ans, égorgé et couvert de plaies.

De l’interrogation du meurtrier présumé, les forces de l’ordre apprennent que lui et sa victime partageaient le même abri. Selon Europe 1, la raison de l’assassinat n’a toutefois pas été déterminée.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire des Hauts-de-Seine.

 

Rétro : ces faits divers qui ont ému la France en 2013

Millau : une ado meurt poignardée

Le mystère du crâne d'Antibes

À suivre aussi

Une femme enceinte de 29 ans est morte samedi dans la forêt de Retz à Villers-Cotterêts (Aisne), victime d'une attaque de chiens. (illustration)
Faits divers Femme enceinte tuée par des chiens dans l'Aisne : «Ma femme a été dévorée», confie son compagnon
Placée en garde à vue, la belle-mère a été déférée mercredi devant un juge d'instruction en vue de sa mise en examen.
Faits divers Un repas par jour, pas de douche... Une femme séquestrée durant cinq ans par sa belle-mère
L'un des policiers est un opérateur de vidéosurveillance d'un commissariat parisien, tandis que le second est un collègue ayant reconnu avoir filmé les images avec son smartphone.
Justice Paris : deux policiers bientôt jugés pour avoir diffusé une vidéo d'un homme empalé sur un poteau

Ailleurs sur le web

Derniers articles