Goodyear : fin des séquestrations

Les deux cadres libérés étaient retenus depuis plus de 30 heures dans l'usine. [Denis Charlet / AFP]

Les deux cadres de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord qui étaient retenus depuis près de 30 heures à l'intérieur du site par des salariés ont été libérés ce mardi.

 

Le directeur de la production, Michel Dheilly, et le directeur des ressources humaines, Bernard Glesser, ont été libérés de l’usine d’Amiens-Nord par les forces de police.Les forces de l’ordre sont intervenues, mardi après-midi, pour libérer les deux dirigeants retenus depuis lundi matin.

Un huissier avait été désigné ce matin pour assurer la sécurité des personnes présentes dans l’entreprise. Si les discussions n’aboutissaient pas, les forces publiques avaient l’autorisation d’intervenir. 

Les deux dirigeants sont en bonne santé. Ils ont pu manger et boire. Ils ont conservé leurs téléphones portables pour joindre leur famille.

Après la libération des deux cadres, la CGT a annoncé que l’usine était occupée à présent. Les salariés espèrent toujours reprendre les négociations au sujet du plan de licenciement prévu par la direction. 

La cour d’appel de Versailles a rejeté la demande des salariés le 17 décembre dernier. Ils souhaitaient suspendre le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Les salariés espèrent encore que leurs conditions de départ soient réévaluées. 300 emplois sur les 1200 menacés seront préservés grâce au groupe américain Titan, qui reprends une partie de l’activité de l’usine.

 

 

 

Cadres séquestrés : Goodyear refuse de négocier 

 

 

À suivre aussi

Social Plan hôpital : les mesures annoncées par le gouvernement
Social Gilets jaunes : des violences, et après ?
Des gilets jaunes bloquent la circulation près de la frontière avec l'Espagne, le 17 novembre 2018 au Boulou [RAYMOND ROIG / AFP]
Social Pour l'anniversaire de leur mouvement, les gilets jaunes espèrent remobiliser la rue

Ailleurs sur le web

Derniers articles