Paris : ils braquent une bijouterie mais ne volent rien

Illustration. [AFP]

Un braquage s'est déroulé le samedi 1er février en plein coeur de Paris. Mais les deux malfrats, qui sont restés une dizaine de minutes dans la joaillerie, sont repartis les mains vides, volontairement.

 

«Ils avaient l’air d’attendre quelques chose ou quelqu’un, révèle une source proche de l’affaire qui s'est confiée au Parisien. Ils ont fait ouvrir la porte d’entrée à plusieurs reprises mais sans sortir, avant de quitter finalement les lieux sans avoir pris un seul bijou. C’est assez rare de voir des braqueurs repartir ainsi les mains vides alors qu’ils auraient pu s’emparer de nombreuses pièces en exposition».

Le braquage de la joaillerie De Grisogono, rue Saint-Honoré à Paris, intrigue les enquêteurs du 1er district de la police judiciaire. Samedi, vers 18 heures, un couple fait irruption dans cette joaillerie de luxe. Le vigile ouvre la porte au couple, avant d'être maîtrisé, tout comme deux employés de la boutique, par les braqueurs munis tous deux d'armes de poing.

Une fois dans la joaillerie, les deux voleurs coiffés de perruques, ont demandé au personnel de se coucher par terre. Pendant 10 minutes, ils ont fait ouvrir la porte du magasin à plusieurs reprises, comme s'ils attendaient quelqu'un. Puis, ils sont sortis comme ils sont entrés. Les mains vides

 

Braquage du train Glasgow-Londres

Le braqueur profitait des soldes

Les secrets d'une cavale réussie 

Un meurtrier présumé en cavale décroche un rôle... de policier

À suivre aussi

Braquage Paris : une bijouterie braquée en Mercedes et Porsche Cayenne
Faits divers Paris : une fausse princesse soupçonnée d'avoir volé 1,6 million d'euros de bijoux
Faits divers Les deux voleurs buvaient une bière à côté de la bijouterie qu’ils venaient de cambrioler

Ailleurs sur le web

Derniers articles