A Hénin-Beaumont, Briois salue "le bon sens" des électeurs

Steeve Briois (FN), dont la liste a remporté les municipales dès le premier tour à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), a estimé dimanche soir que les électeurs "ont pu enfin mettre un terme à un système mafieux, le système socialiste", qui a "fait tant de mal au bassin minier".

Interrogé sur France 2, il a salué le "bon sens" des électeurs. "Hénin-Beaumont est touchée de plein fouet par le chômage, l'insécurité, les délocalisations. Tous ceux qui ont été au pouvoir jusqu'à aujourd'hui n'ont absolument rien fait, et donc il est normal que les Héninois fassent confiance à des gens qui demain incarneront le vrai changement", a-t-il estimé . "C'est une victoire pour la France en réalité".

Interrogé sur sa première mesure en tant que maire de l'ancienne cité minière, il a cité la "lutte contre l’insécurité", qui "sera notre première priorité". "Egalement, nous avons en tête de diminuer la fiscalité dans les prochains mois", a-t-il ajouté.

La liste de M. Briois a recueilli 50,26% des suffrages, devant le maire sortant divers gauche Eugène Binaisse (32,04%) et l'ancien maire Gérard Dalongeville (DVDG, 9,77%), condamné dans une affaire de fausses factures.

Vous aimerez aussi

crise politique Contestation en Algérie, en direct : six mois de prison pour l'ex-patron des patrons Ali Haddad
LREM et le RN veulent gagner des ancrages locaux, quand LR et le PS souhaitent éviter un exode de leurs élus.
Politique Cap sur les élections municipales 2020
Le Premier ministre indien Narendra Modi, au mémorial en l'honneur de Mahatama Gandhi, à New Dehli, le 30 mai 2019 [Money SHARMA / AFP]
Politique Narendra Modi débute son deuxième mandat à la tête de l'Inde

Ailleurs sur le web

Derniers articles