Algérie en 8e : Valls dénonce les "incidents"

Le Premier ministre Manuel Valls. [AFP]

Au lendemain de la qualification de l'Algérie en huitièmes de finale du Mondial, Manuel Valls a dénoncé les "incidents insupportables" qui ont entaché les scènes de liesse.  Au moins 74 personnes avaient été interpellées dans la nuit dans toute la France.

 

Le Premier ministre s'exprimait en marge de la visite d'une usine de pièces métalliques, SAB Industries, à Gasny, dans l'Eure.

Au moins 74 personnes ont été interpellées en France dans la nuit de jeudi à vendredi à la suite de ces incidents, selon le ministère de l'Intérieur.

"Il y a eu hier (jeudi) soir à l'occasion de la (qualification) de l'Algérie, que nous saluons tous, des incidents insupportables. Une centaine de voitures qui ont été brûlées, de la casse dans un certain nombre de villes, des agressions sur les forces de l'ordre, il y a eu aussi et heureusement beaucoup d'interpellations", a déclaré Manuel Valls.

"Je veux dire avec la plus grande fermeté qu'avec le ministre de l'Intérieur nous ne tolèrerons pas ce type d'action, ces individus qui gâchent la fête de supporters heureux et sincères, à la fois algériens et français", a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre a dénoncé "le comportement insupportable d'un certain nombre d'individus qui n'ont rien à voir avec le football et qui devront eux aussi être traduits devant la justice parce l'on ne peut pas permettre cela dans notre pays à l'occasion d'un match de football".

"Il y a eu déjà des mesures qui ont été prises, en particulier hier (jeudi) soir, ce qui a permis ces interpellations et toutes les mesures seront prises encore une fois pour empêcher ces exactions", a-t-il ajouté.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles