Des formations pour détecter les djihadistes

Le ministère de l'Intérieur organise pour les fonctionnaires des formations de 48 heures destinées à détecter les signes de radicalisation.[Bertrand Langlois / AFP/Archives]

Pour stopper les départs de jeunes Français en Syrie, le ministère de l'Intérieur organise pour les fonctionnaires des formations de 48 heures destinées à détecter les signes de radicalisation.

 

Le départ de jeunes Français pour mener le jihad en Syrie représente une menace croissante pour la sécurité intérieure et extérieure. Pour contrecarrer ce phénomène, la place Beauvau va mener des formations ad hoc.

Pour lutter contre l'ampleur du phénomène, le ministère de l'Intérieur organise - sur le site de l'école de de police à Paris - des formations réparties autour de cinq modules destinés à détecter les jihadistes, comme le rapporte le Parisien.

 

Indices

Durant 48 heures, une anthropologue, des professionnels de l'antiterrorisme, des spécialistes de l'Islam et des experts variés se succèdent pour apprendre aux stagiaires à identifier les signes de radicalisation.

Parmi ces indices : le repli sur soi, l'absentéisme dans les activités extrascolaires, le changement de comportement alimentaire, l'utilisation d'un second compte Facebook.

 

Prévention

Des vidéos de propagande, qui ont réussi à convaincre des adolescents de partir combattre en Syrie sont également diffusées pour repérer les éléments de langage des recruteurs jihadistes.

Ce travail de prévention paie. Il y a quelques jours, quatre jihadistes présumés et leur groupe de soutien comparaissait devant un tribunal parisien.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles